"Une paralysie de l'Etat briserait les progrès de nos entreprises !"

07/04/11 à 13:09 - Mise à jour à 13:09

Source: Trends-Tendances

Rien à voir avec la situation politique belge : c'est le président Obama himself qui s'inquiète du désaccord, au Congrès, sur la loi de finances. Il appelle les élus à se comporter (enfin) en "adultes".

"Une paralysie de l'Etat briserait les progrès de nos entreprises !"

© Reuters

Le président des Etats-Unis a prévenu mercredi qu'une paralysie de l'Etat fédéral pénaliserait la reprise économique, et exhorté les élus du Congrès à se comporter en "adultes" en se mettant enfin d'accord sur un budget.

Alors que son administration a évoqué la possibilité de voir environ 800.000 employés de l'Etat suspendus si le Congrès ne se mettait pas d'accord sur une loi de finances d'ici à vendredi, Barack Obama a expliqué, devant un parterre d'employés d'une usine de Fairless Hills (Pennsylvanie), les conséquences directes de ces suspensions : "Lorsque le gouvernement cesse ses opérations, un entrepreneur qui attendrait de décrocher un prêt (public) pourrait ne pas l'avoir, son commerce pourrait ne pas ouvrir, et ceux qu'il prévoyait d'embaucher n'auraient pas de travail."

"Ce sont des choses qui affectent les familles moyennes tous les jours, et cela affecterait notre économie au moment où elle commence à repartir, a-t-il prolongé. Nous avons eu les meilleurs chiffres de l'emploi depuis longtemps vendredi dernier. Mais les entreprises n'aiment pas l'incertitude. Une paralysie du gouvernement pourrait briser net ces progrès au moment où nous en avons besoin, et tout ça à cause de politique politicienne."

En l'absence d'accord sur le budget 2011, le Congrès en est réduit à voter des lois de finances provisoires pour assurer le financement de l'Etat. La dernière en date court jusqu'à vendredi, et les élus ne sont pas encore parvenus à un accord pour les semaines suivantes.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires