"Une nouvelle amnistie fiscale ne serait pas éthique"

24/02/12 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Source: Trends-Tendances

Pas éthique, mal comprise par le public à qui l'on demande des efforts : l'idée d'une nouvelle amnistie fiscale, lancée par le MR, ne remporte décidément tous les suffrages. Elle rapporterait pourtant quelques centaines de millions, précieux pour aider à combler le trou budgétaire.

"Une nouvelle amnistie fiscale ne serait pas éthique"

© Image Globe

Wouter Beke, président du CD&V, a exclu à son tour que le gouvernement décide d'une nouvelle amnistie fiscale : "Même si la mesure rapporte, elle n'est pas éthique à nos yeux, a-t-il déclaré au Standaard. A un moment où on demande à tout le monde de fournir un effort, nous ne pouvons récompenser les fraudeurs."

John Crombez, secrétaire d'Etat (SP.a) à la Lutte contre la fraude, avait déjà fait connaître son opposition à une nouvelle déclaration libératoire unique (DLU), jeudi dans Le Soir. Une piste évoquée notamment dans les rangs du MR. Par le ministre du Budget Luc Chastel, par exemple, pour qui les avoirs placés frauduleusement à l'étranger seraient "taxés à l'entrée" et rapporteraient des moyens "année après année" à travers le précompte.

En 2004, le gouvernement avait mis en place une telle opération de rapatriement des capitaux illicites, qui avait rapporté à l'Etat 496 millions d'euros, moins que les 850 millions escomptés. Depuis 2006, un régime permanent de règlement des différends fiscaux a par ailleurs été mis en place, mais il ne peut être sollicité par des contribuables qui se sont rendus coupables de fraudes sérieuses.

La possibilité d'une nouvelle DLU est évoquée pour réduire le déficit dans le cadre des négociations budgétaires actuelles.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires