Une indexation forfaitaire pour protéger les bas revenus ?

08/10/10 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Trends-Tendances

Wivina Demeester, ex-ministre et membre du Conseil supérieur des Finances, plaide pour indexation forfaitaire des salaires : "Les faibles revenus seraient protégés, tandis que les hauts revenus recevraient le même montant, plus faible proportionnellement."

Une indexation forfaitaire pour protéger les bas revenus ?

© Belga

Wivina Demeester, membre du Conseil supérieur des Finances, a appelé vendredi le gouvernement et les partenaires sociaux à réfléchir à une réforme du calcul de l'indexation des salaires.

Cette ancienne ministre des Finances plaide pour une indexation forfaitaire, à la place de l'augmentation basée sur un pourcentage. Le système permettrait de soutenir surtout les revenus les plus faibles.

Alors que se prépare la négociation d'un nouvel accord interprofessionnel, Wivina Demeester juge essentiel que les partenaires sociaux fassent preuve de modération salariale : "C'est assez nécessaire, a-t-elle déclaré vendredi matin sur la VRT. Les pays qui nous entourent, les Pays-Bas et l'Allemagne, l'ont déjà fait. Pour maintenir notre force concurrentielle, des mesures similaires sont nécessaires."

Dans ce contexte, elle plaide pour que l'indexation prenne la forme d'un montant identique pour tous les travailleurs : "Les faibles revenus seraient protégés, tandis que les hauts revenus recevraient le même montant, plus faible proportionnellement."

La mesure permettrait de réaliser des économies dans le secteur public, par exemple sur les salaires des fonctionnaires et dans les secteurs subventionnés. Elle aurait toutefois également pour conséquence de réduire les recettes de l'impôt, a admis Wivina Demeester.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires