Un Isoc minimum ? "Inintelligent et dangereux !"

17/02/12 à 11:41 - Mise à jour à 11:41

Source: Trends-Tendances

Les ministres Van Quickenborne et Vanackere n'ont pas mâché leurs mots pour évoquer l'idée d'un impôt minimum pour les entreprises, émise par Laurette Onkelinx : "Nous devons prendre des mesures qui attirent les entreprises, pas celles qui les chasseraient du pays !"

Un Isoc minimum ? "Inintelligent et dangereux !"

© Image Globe/Bruno Fahy

Vincent Van Quickenborne et Steven Vanackere, respectivement vice-Premiers ministres Open VLD et CD&V, ont rejeté vendredi la proposition de leur collègue socialiste Laurette Onkelinx, qui vise l'instauration d'un impôt minimum sur les sociétés.

"Effectivement, chacun doit payer correctement ses impôts, mais au moment où une vague de licenciements submerge le pays et que la position concurrentielle des entreprises est sous pression, plaider pour toutes sortes d'impôts est non seulement dangereux mais aussi inintelligent !", a affirmé Vincent Van Quickenborne (Pensions) à son arrivée à un conseil ministériel restreint à Bruxelles.

Steven Vanackere (Finances) a pour sa part qualifié la proposition de Laurette Onkelinx "de l'un de ces ballons lancés" avant le contrôle budgétaire de la fin du mois : "Je trouve que c'est un ballon très faible", a ajouté le vice-Premier ministre social-chrétien flamand.

Selon Vincent Van Quickenborne, il faut trouver d'autres mesures : "Nous devons prendre des mesures qui attirent les entreprises, pas celles qui les chasseraient du pays. Les entreprises créent l'emploi. Et sans emplois, les gens sont les premières victimes !"

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires