UE-Australie: Mogherini souhaite un accord de libre-échange au plus tôt pour "donner l'exemple" face au protectionnisme

08/08/18 à 10:38 - Mise à jour à 10:37

Source: Belga

En rencontrant son homologue australienne mercredi, la cheffe de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini a indiqué qu'elle souhaitait voir se dégager rapidement un accord de libre-échange entre l'Union européenne et l'Australie afin de "donner l'exemple contre le protectionnisme".

UE-Australie: Mogherini souhaite un accord de libre-échange au plus tôt pour "donner l'exemple" face au protectionnisme

Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne © AFP/John Thys

La dirigeante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a rencontré à Canberra mercredi la ministre des Affaires étrangères australienne Julie Bishop, et s'est exprimée au sujet des négociations commerciales lancées entre l'UE et l'Australie en juin dernier. "Pour nous, c'est une façon de dire clairement qu'en dépit de la distance géographique, nous accordons énormément de valeur à notre partenariat avec l'Australie, particulièrement en ces temps d'incertitudes mondiales et de certaines tendances protectionnistes", a-t-elle assuré, selon l'agence Associated Press.

Les discussions, dont le premier round a eu lieu à Bruxelles le mois passé, se déroulent "à un rythme assez intense", selon la diplomate européenne. "Nous envisageons un accord commercial très ambitieux, très positif pour les deux parties, et le plus tôt sera le mieux", a indiqué Mme Mogherini à la presse.

Les deux diplomates ont en outre souligné que l'UE et l'Australie partageaient le même point de vue sur la nécessité de renforcer un ordre mondial fondé sur des règles, que ce soit en matière de commerce donc, mais aussi de lutte contre le terrorisme ou de réponse aux cybermenaces.

La ministre Bishop a annoncé que Canberra fournirait son expertise civile aux missions européennes de réponse aux crises dans les pays tiers présentant un intérêt commun, comme en Irak. "Cela permettra d'approfondir la coopération avec l'UE en matière de sécurité mondiale", indique le communiqué conjoint du service d'action extérieure de l'UE et du ministère des Affaires étrangères australien.

Les deux femmes ont en outre abordé la question du partage d'informations relatives au contre-terrorisme, particulièrement alors que les combattants étrangers restent perçus comme une menace tant pour l'UE que pour l'Australie. Mme Mogherini a souligné l'importance des informations communiquées par Canberra à Europol portant sur la criminalité organisée internationale, surtout en matière de terrorisme donc, mais aussi de protection de l'enfance et de criminalité sur internet.

L'Australie et l'UE se sont aussi engagées à promouvoir des "comportements étatiques responsables sur internet et des réponses aux cyberactivités malintentionnées" alors que les cybermenaces sont considérées comme une inquiétude commune des deux côtés du globe.

Enfin, l'accent a été mis sur l'importance stratégique de l'Asie, et la nécessité pour l'UE et l'Australie d'y promouvoir la paix et la prospérité. Le prochain Dialogue Asie-Europe (ASEM) organisé par l'UE aura lieu à Bruxelles en octobre prochain, a informé la délégation de l'UE en Australie.

Nos partenaires