UE:128 millions d'euros dépensés en 2011 pour les travailleurs victimes de la crise

04/09/12 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Trends-Tendances

Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) a permis d'aider en 2011 quelque 21.000 travailleurs licenciés, pour un montant total de 128 millions d'euros (+50% par rapport à 2010), selon un rapport présenté lundi par la Commission européenne.

UE:128 millions d'euros dépensés en 2011 pour les travailleurs victimes de la crise

© Thinkstock

Créé en 2007, le FEM finance des programmes de reclassement de travailleurs licenciés dans le cadre d'une restructuration clairement liée à la mondialisation.

L'an dernier, plus de 128 millions d'euros ont été payés pour la reconversion de 21.000 travailleurs issus de douze Etats membres, dont la Belgique, où 2.834 anciens employés de General Motors à Anvers se sont répartis 9,5 millions d'euros.

Les mesures financées comprennent des aides personnalisées à la recherche d'emploi, des programmes de formation et des aides à la création d'entreprise.

La Commission conclut, sur foi de l'expérience des années passées, que "la situation personnelle, la confiance en soi et l'employabilité des travailleurs concernés s'est clairement améliorée (...) même s'ils n'ont pas toujours retrouvé de travail dans l'immédiat".

Le Fonds d'ajustement à la mondialisation a été beaucoup plus fréquemment sollicité à partir de 2009, quand les critères d'éligibilité ont été assouplis pour prendre en considération également les travailleurs victimes de la crise financière.

Cette "dérogation de crise" est néanmoins arrivée à échéance fin 2011 et, malgré les propositions visant à la prolonger jusqu'à fin 2013, n'a pas été reconduite.

Les contours futurs du FEM seront déterminés par les discussions en cours sur le prochain budget pluri-annuel de l'UE (2013-2014). La Commission a proposé d'en élargir le champ d'application, pour prendre en compte notamment les indépendants et les travailleurs intérimaires. Dans un contexte budgétaire tendu, il est toutefois possible que les Etats membres limitent ces propositions.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires