Travail de nuit dans l'e-commerce: "L'approche du ministre du Travail ne fonctionne pas"

07/09/16 à 19:55 - Mise à jour à 19:54

Source: Belga

Les syndicats n'ont toujours reçu aucune demande de la part d'une entreprise pour établir une Convention collective de travail (CCT) à propos du travail nocturne dans l'e-commerce, a indiqué le vice-Premier et ministre de l'Agenda numérique, Alexander De Croo (Open VLD) mercredi, en marge de l'événement 'Digital Frontrunners', organisé par Google.

Travail de nuit dans l'e-commerce: "L'approche du ministre du Travail ne fonctionne pas"

/ © istock

Un accord a pourtant été conclu à la fin de l'année passée avec le ministre du Travail, Kris Peeters (CD&V), pour permettre ce genre d'arrangement. "L'approche du ministre du Travail ne fonctionne clairement pas. Nous allons, dans le futur, devoir trouver une solution".

L'arrêté-royal sur les règles du travail de nuit a été publié en mars. "Depuis, il n'y a eu aucune demande", indique Alexander De Croo mercredi. "Mais je trouve cela difficile à croire quand on voit que l'e-commerce explose dans le reste de l'Europe". C'est pourquoi "une solution doit être trouvée dans le futur". Le ministre n'a pas précisé la nature de cette solution ou de calendrier précis.

Lors de la présentation du Baromètre 2016 de la société de l'information du SPF Économie en juillet, le ministre avait déjà abordé le sujet. Alexander De Croo signalait alors qu'il était "troublant" de constater qu'aucune CCT n'avait encore été conclue. "S'il s'avère dans les prochaines semaines qu'aucune CCT n'a été établie, nous devons alors trouver un autre arrangement", avait-il déclaré. Il envisageait notamment de légiférer si la situation n'évoluait pas.

Le ministre a aussi souligné que seules deux des dix plus grosses entreprises d'e-commerce actives dans notre pays sont Belges. "En conséquence, nous sommes passés ces dernières années à côté 30.000 à 40.000 emplois".

Nos partenaires