Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

16/11/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:44

'Tout le monde aime Donald Trump'

Depuis que Donald Trump a fait irruption dans nos vies, c'est devenu le sujet numéro un de nos conversations, de part et d'autre de l'Atlantique. Même ceux qui ne l'aiment pas, et ils ne s'en rendent pas compte, sont en réalité des fans du milliardaire.

'Tout le monde aime Donald Trump'

Souvent grotesque, parfois grossier, Donald Trump est une "célébrité" comme en produit la téléréalité: une figure familière à laquelle on pardonne toutes les excentricités. © REUTERS/Carlo Allegri

Marc Fiorentino, un ancien trader parisien reconverti aujourd'hui dans le conseil patrimonial, ne dit pas autre chose dans sa dernière lettre d'information. Bien entendu, c'est de l'humour de "trader", mais je ne résiste pas au plaisir de le plagier, histoire de vous détendre un peu.

Marc Fiorentino a raison: tout le monde est fan, sans forcément le savoir, de Donald Trump. La Bourse en premier lieu, car après l'avoir détesté et craint, elle n'arrête aujourd'hui plus de grimper à l'idée que Trump va baisser les impôts et relancer les grands travaux. Les banques américaines sont également fans de Trump, car il a promis de déréglementer leur secteur: elles vont à nouveau pouvoir faire des bêtises et provoquer de nouvelles crises.

Les républicains adorent également Trump, car grâce à lui, et alors qu'ils ne l'ont pas appuyé, ils ont maintenant tous les leviers de pouvoir au Congrès américain. Quant aux démocrates, ne vous y trompez pas non plus, ils adorent aussi Trump: les voilà enfin débarrassés de la dynastie des Clinton et de leurs amis véreux.

Même les Saoudiens sont heureux, et sont donc fans de Trump, car notre ami Donald a promis qu'il allait remettre en cause l'accord nucléaire avec l'Iran. Quant aux Latinos installés aux États-Unis, ceux qui ne sont pas Mexicains, mais Cubains ou Portoricains par exemple, sont aussi de grands fans de Trump, car les Mexicains leur donnaient mauvaise réputation. Et quant aux Mexicains en situation régulière, ils sont aussi très heureux de Trump, car il va les débarrasser des Mexicains en situation irrégulière.

Partager

Même Michelle Obama est ravie de l'élection de Donald Trump, elle pourra se présenter à l'élection présidentielle dans 4 ans...

Et ne croyez pas que les Noirs américains soient les seuls à ne pas adorer Trump, que du contraire, car il n'y a jamais eu autant d'Afro-américains tués par la police que sous le mandat de Barack Obama. Les Blancs pauvres de la classe ouvrière sont aussi fans de Trump, car à défaut de les sortir de la misère, ils pourront grâce à lui garder leur arme. Et les Blancs riches sont bien entendu heureux de la venue de Trump, car il est riche comme eux.

Quant à Michelle Obama, elle est ravie de l'élection de Trump, car elle pourra se présenter à l'élection présidentielle d'ici 4 ans pour s'affirmer comme seul recours face au vilain Donald Trump.

Même le président François Hollande est heureux, car il va enfin pouvoir se présenter comme le seul rempart contre les petits Trump français de la droite décomplexée.

Et last but not least, même Hillary Clinton, elle ne le dira pas, mais elle est aujourd'hui très heureuse, car elle va enfin pouvoir utiliser sa boîte mail privée sans qu'on ne l'accuse de crime. Et puis aussi parce que Trump, après avoir promis de l'envoyer en prison, s'est au final contenté de la féliciter d'avoir perdu les élections.

Décidément, Marc Fiorentino a tout compris à l'élection du 45e président des États-Unis, cela valait la peine de lui rendre hommage. Je crois qu'il adore aussi Trump, car grâce à lui, il a gagné une sa place dans cette chronique.

TrendsInformation Services

Nos partenaires