Toujours pas d'accord sur une 'taxe Tobin' européenne

08/12/15 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Belga

Aucun accord détaillé n'a pu être dégagé à l'issue des négociations lundi soir sur une 'taxe Tobin' européenne, a appris Belga de plusieurs sources. Le texte de compromis présenté en début de réunion ne porte que sur "les grandes lignes de quelques points".

Toujours pas d'accord sur une 'taxe Tobin' européenne

© BELGA

Les onze ministres des Finances de l'eurozone souhaitant instaurer une taxe sur les transactions financières, dont le Belge Johan Van Overtveldt (N-VA), se sont à nouveau réunis lundi soir après la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles.

A son arrivée, le commissaire européen chargé des Affaires économiques, Pierre Moscovici, avait annoncé qu'un texte de compromis devait être finalisé et qu'un accord n'était plus qu'à "quelques centimètres".

Selon une source, ce texte de compromis offrait la possibilité aux ministres de s'entendre sur "les grandes lignes d'un certain nombre de points". "Cela semble bien être un accord politique, mais les experts nationaux devront finaliser les textes juridiques avec la Commission européenne en 2016."

Les éléments les plus controversés de la négociation, comme l'inquiétude de la Belgique à propos des effets de la taxe sur les fonds de pension et les assurances, devront donc encore être abordés l'an prochain.

Selon une autre source, les ministres préparent une déclaration commune dans laquelle ils réitèrent leur engagement pour l'introduction d'une taxe Tobin. Mais à ce stade, rien n'indique si celle-ci aura la valeur d'un compromis politique ou d'un véritable accord.

Les onze pays prêts à collaborer pour introduire cette taxe sont la France, l'Allemagne, la Belgique, l'Autriche, la Slovénie, la Grèce, la Slovaquie, l'Italie, l'Espagne, le Portugal et l'Estonie.

Nos partenaires