Tokyo se serre la ceinture pour rassurer les marchés

27/01/11 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Trends-Tendances

Le Japon a vu sa note dégradée d'un cran par S&P. L'heure est désormais à la discipline budgétaire afin de (re)gagner la confiance des marchés.

Tokyo se serre la ceinture pour rassurer les marchés

© Reuters

Yoshihiko Noda, ministre japonais des Finances, a promis jeudi que son pays allait oeuvrer à la discipline budgétaire, après l'abaissement de la note du Japon par l'agence Standard & Poor's. "Afin de gagner la confiance du marché, il est important d'envoyer au moment opportun le message comme quoi nous allons fermement maintenir la discipline budgétaire", a-t-il déclaré à la presse.

Standard & Poor's venait tout juste d'abaisser la note de la dette à long terme du Japon d'un cran, à "AA-", estimant que la situation financière de ce pays lourdement endetté allait empirer. La nouvelle note de l'archipel est la quatrième meilleure possible sur un total de 22, correspondant à un émetteur de haute qualité. L'agence de notation a assorti cette note d'une perspective "stable".

"L'abaissement reflète notre estimation que les ratios d'endettement du gouvernement japonais - déjà parmi les plus hauts des dettes notées - continueront d'augmenter davantage que ce que nous envisagions avant que la crise économique mondiale ne frappe ce pays", a expliqué l'agence dans un communiqué.

Standard & Poor's juge que l'endettement nippon n'atteindra son maximum qu'au milieu des années 2020. "Plus précisément, le déficit budgétaire public ne devrait se réduire que modestement, de 9,1 % du PIB pour l'année budgétaire d'avril 2010 à mars 2011 à 8 % pour l'année budgétaire d'avril 2013 à mars 2014."

Troisième économie mondiale, le Japon est endetté à hauteur de quelque 200 % de son PIB, la proportion la plus élevée parmi les pays développés.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires