Test-Achats veut le tiers payant pour tous

25/11/15 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Belga

Depuis le 1er octobre, le régime du tiers payant s'applique automatiquement à tous les bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM) qui consultent un généraliste. Pour Test-Achats, on ne peut en rester là.

Test-Achats veut le tiers payant pour tous

© Thinkstock

L'association de consommateurs estime que le régime du tiers payant automatique doit devenir un droit pour tous les citoyens, chez tous les prestataires de soins de santé, annonce-t-elle mardi dans un communiqué.

"En Belgique, le patient a l'habitude de payer au médecin ou au dentiste qu'il consulte la totalité de ses honoraires. Ce n'est qu'ensuite, après avoir remis à la mutualité l'attestation de soins, que celle-ci lui rembourse une partie de ces frais. Dans le régime du tiers payant, le patient paie uniquement le ticket modérateur, la mutualité verse directement le reste au médecin."

Le système est censé réduire le risque que des patients remettent à plus tard des soins pour des motifs financiers. Une situation qui, d'après l'enquête de santé nationale la plus récente, toucherait 8% des ménages. Mais, "qui dit délimitation, dit aussi restriction. Résultat: certaines personnes se retrouvent exclues du système, alors que nous avons pourtant tous droit aux soins de santé", affirme Test-Achats.

Conditions

Pour l'association, une série de conditions doivent être respectées pour une introduction efficace du régime général du tiers payant: l'élargissement du système à toute la population et à tous les prestataires de soins doit avoir lieu en plusieurs phases, l'ensemble de la procédure doit se dérouler de manière électronique - avec un paiement rapide des prestataires par les mutualités, le patient doit recevoir une facture, aussi bien de ce qu'il doit payer en termes de ticket modérateur et de suppléments que du montant dont doit s'acquitter la mutualité et enfin, "comme pour toutes les mesures de politique, un suivi et une évaluation doivent être organisés afin de vérifier si les objectifs visés sont atteints".

La loi sur le tiers-payant concerne 1,9 million de patients qui rencontrent des difficultés pour payer le médecin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires