Taxe US sur l'acier et l'aluminium: le chantage de Trump pour remodeler l'Aléna

05/03/18 à 14:35 - Mise à jour à 14:34

Source: Afp

Le président américain Donald Trump a affirmé lundi qu'il reviendrait sur son idée hautement controversée d'imposer prochainement de fortes taxes douanières sur l'acier et l'aluminium à condition qu'un nouvel accord de libre-échange nord-américain Aléna "juste" soit signé.

Taxe US sur l'acier et l'aluminium: le chantage de Trump pour remodeler l'Aléna

© AFP

"Nous avons de profonds déficits avec le Mexique et le Canada. L'Aléna, qui est en cours de renégociation en ce moment même, a été un mauvais accord pour les Etats-Unis. Enormes délocalisations d'entreprises et d'emplois. Les taxes sur l'acier et l'aluminium seront retirées uniquement si un nouvel accord juste de l'Aléna est signé", a écrit Donald Trump sur Twitter.

"Aussi, le Canada doit bien mieux traiter nos agriculteurs. Très restrictif", a-t-il ajouté, après avoir à plusieurs reprises critiqué son voisin du nord, notamment sur sa production de lait.

"Le Mexique doit en faire beaucoup plus pour empêcher les drogues d'inonder les Etats-Unis. Ils n'ont pas fait ce qu'il faut. Des millions de gens sont dépendants et meurent", a-t-il poursuivi.

Les trois membres de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) - Etats-Unis, Mexique et Canada - sont engagés dans un septième et difficile round de renégociation, qui doit s'achever ce lundi. Donald Trump a par le passé qualifié cet accord de "désastre" pour les emplois aux Etats-Unis.

Le président américain a annoncé au débotté la semaine dernière qu'il comptait imposer prochainement des droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium, provoquant un tollé mondial, notamment en Europe.

Il a accentué sa rhétorique protectionniste au cours du weekend en évoquant dans un tweet une taxe sur les importations de voitures européennes si l'UE ripostait à sa décision d'imposer des droits de douanes sur l'acier et l'aluminium.

Nos partenaires