Taxe "nucléaire" sur Electrabel : il y a consensus politique

14/03/11 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Trends-Tendances

Selon le ministre du Budget, l'imposition d'une plus large contribution à Electrabel sera discutée dans les prochains jours dans le cadre des discussions budgétaires. Une piste parmi d'autres pour économiser les 15 milliards d'euros nécessaires d'ici 2015.

Taxe "nucléaire" sur Electrabel : il y a consensus politique

© Belga

Guy Vanhengel, ministre du Budget, a indiqué lundi, sur les ondes de la VRT-radio, qu'il existait un consensus politique pour réclamer à Electrabel une contribution plus importante au budget.

Selon le vice-Premier ministre (Open VLD), l'imposition d'une plus large contribution à l'énergéticien sera discutée dans les prochains jours, avec d'autres pistes, dans le cadre des discussions budgétaires. Le but du gouvernement est de limiter le déficit cette année à 3,7 % du PIB.

Tout comme le Premier ministre, Guy Vanhengel exclut de nouveaux impôts : "Nous ne devons pas chercher de nouvelles recettes. Nous devons travailler sur les dépenses !"

Le vice-Premier s'est dit d'accord avec le Premier ministre qui, le week-end dernier, estimait qu'il était possible d'économiser plusieurs centaines de millions d'euros en frais de fonctionnement. Selon Guy Vanhengel, cet effort sera également nécessaire pour économiser 15 milliards d'euros d'ici 2015.

Le ministre Open VLD a enfin répété être partisan de l'instauration d'un système de "cliquet inversé" afin de freiner l'augmentation des carburants.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires