Taux à 1,25 % : la BCE confirme sa volte-face

07/04/11 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Trends-Tendances

Son économiste en chef l'appelait de ses voeux, son président l'a confirmé jeudi : la BCE a relevé son principal taux directeur à 1,25 %, après qu'il eut stagné à 1 % depuis mai 2009.

Taux à 1,25 % : la BCE confirme sa volte-face

© Reuters

La Banque centrale européenne a relevé son principal taux directeur de 25 points de base à 1,25 %, sa première hausse depuis près de trois ans, a annoncé jeudi l'un de ses porte-parole. La BCE n'avait plus relevé son principal taux directeur depuis juillet 2008 et celui-ci stationnait à 1 %, son plus bas niveau historique, depuis mai 2009.

L'institution monétaire avait multiplié ces dernières semaines ses avertissements sur un relèvement imminent de son taux pour répondre à la poussée de l'inflation en zone euro, malgré les graves difficultés persistantes de certains Etats.

En mars, les prix ont progressé de 2,6 % en zone euro, dépassant pour la quatrième fois consécutive l'objectif de moyen terme de la BCE d'une inflation proche mais inférieure à 2 %.

La Banque d'Angleterre maintient sans surprise son taux directeur à 0,5 %

La Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu jeudi, comme prévu, son taux directeur à 0,5 %, et la suspension de son programme de rachats d'actifs dont le montant a été épuisé en janvier 2010, à l'issue de sa réunion mensuelle de politique monétaire.

Comme à son habitude, la banque centrale britannique n'a fait aucun commentaire immédiat sur sa décision, ce qui conduira les observateurs à scruter avec attention la publication des minutes de cette réunion, prévue le 20 avril.

Depuis deux ans, le taux d'intérêt directeur de la banque centrale britannique est figé au niveau historiquement bas de 0,5 %, une mesure adoptée en mars 2009. L'institution avait lancé en même temps un programme de rachats d'actifs, dont le montant (200 milliards de livres, 300,6 millions de francs) a été épuisé en janvier 2010, afin d'aider une économie britannique alors en profonde récession.

Le comité de politique monétaire de la BoE est pris depuis plusieurs mois entre des signes d'un ralentissement de la reprise économique et une envolée continue de l'inflation.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires