Supervision bancaire: Merkel et Hollande saluent l'accord

13/12/12 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Trends-Tendances

La chancelière Angela Merkel a salué jeudi l'accord sur la supervision bancaire unique en zone euro et a souhaité le versement d'une tranche d'aide pour la Grèce qu'elle a qualifié de "nécessité urgente". François Hollande, de son côté, a salué un "accord majeur" et "global".

Supervision bancaire: Merkel et Hollande saluent l'accord

© Reuters

"Le fait que les ministres des Finances de la zone euro se soient mis d'accord sur un cadre juridique et les contours d'un mécanisme commun de surveillance des banques est d'une valeur inestimable", a déclaré la chancelière devant les députés du Bundestag.

Elle a au passage remercié son ministre des Finances Wolfgang Schäuble pour "avoir réussi à imposer les revendications centrales de l'Allemagne" dans ces négociations, citant notamment la limitation de la surveillance aux établissements les plus importants.

Evoquant la Grèce, elle a estimé que "les efforts de réforme de la Grèce (...) méritent notre soutien".

"J'espère que l'Eurogroupe pourra décider d'un paiement", a-t-elle dit. "Ceux qui se penchent sur la situation de la Grèce savent que c'est une nécessité urgente", a-t-elle ajouté.

"Le programme de rachat d'emprunts d'Etat mis en oeuvre (par la Grèce) a apporté une contribution importante à l'amélioration de la solvabilité" du pays, a affirmé Mme Merkel.

"Je suis reconnaissante à la commission du budget (du Bundestag) d'avoir créé hier (mercredi) les conditions préalables au paiement des prochaines tranches. L'Allemagne a dégagé la voie" à ces paiements, a-t-elle souligné.

Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent jeudi à Bruxelles pour examiner le résultat du rachat de dette, considéré comme un préalable, surtout par le FMI, à la reprise de la perfusion financière du pays. De leur évaluation dépend le versement attendu de 34,4 milliards d'euros de prêts gelés depuis juin.

Hollande salue un "accord majeur " et "global"

Le président français François Hollande s'est "félicité" jeudi de l'"accord majeur" et "global" atteint par les ministres européens des Finances sur la supervision unique des banques de la zone euro, dans un communiqué publié par l'Elysée. Cet accord est "global car toutes les banques sont concernées" et il "consacre" la "volonté de veiller ensemble à la stabilité du système bancaire dans la zone euro et au-delà", souligne la présidence française.

"C'est un accord majeur qui correspond à la volonté de la France d'engager l'union bancaire, dans un calendrier rapproché, puisqu'elle sera pleine et entière début 2014", poursuit-elle en notant qu'il "ouvre la voie à une recapitalisation par le superviseur unique".

L'Elysée relève aussi que l'accord est intervenu "quelques jours après avoir trouvé une réponse commune sur la situation financière de la Grèce".

Selon la présidence française, il s'agit d'"une étape décisive vers une stabilisation définitive de la zone euro, et vers la confiance, condition du retour de la croissance, pour lequel la France oeuvre sans relâche depuis le sommet de juin 2012".

"L'Europe et la zone euro apportent ainsi la preuve qu'elles sont capables de relever les défis auxquels elles sont confrontées", enchaîne-t-elle.

"Le Président de la République confirme que nous sommes ainsi en train de sortir de la crise de la zone euro et de fixer les principes et les règles qui seront déterminants pour son avenir", conclut l'Elysée.

Belga

Nos partenaires