Strauss-Kahn: le FMI doit convaincre l'opinion en Afrique qu'il a changé

15/03/10 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Trends-Tendances

Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a affirmé vendredi à l'issue d'une visite en Afrique que l'institution devait convaincre les opinions publiques qu'elle avait changé.

Strauss-Kahn: le FMI doit convaincre l'opinion en Afrique qu'il a changé

© Epa

"J'ai découvert que le stéréotype du Fonds comme étant "le méchant" persiste dans certains endroits", a écrit M. Strauss-Kahn sur le blog du FMI, à l'issue d'un voyage de cinq jours au Kenya, en Afrique du Sud et en Zambie.

"J'ai aussi découvert qu'il n'y avait pas assez de compréhension, au-delà des cercles officiels, des changements majeurs que le FMI a entrepris ces dernières années", a-t-il poursuivi.

Il a cité "le triplement des prêts à l'Afrique subsaharienne à des taux d'intérêt nuls" et à des conditions préalables simplifiées, ainsi que "l'accent mis sur la politique contre la crise et la préservation des dépenses publiques, particulièrement pour les secteurs sociaux".

L'institution a annulé en juillet jusqu'à fin 2011 les intérêts dus par ses Etats membres les plus pauvres, dont plus de la moitié sont africains. Il a aussi réduit la complexité de la procédure et des examens nécessaires avant de décrocher un prêt.

Mais dans l'opinion africaine, les "institutions de Bretton Woods" (FMI et Banque mondiale) restent très régulièrement critiquées pour l'influence qu'elles ont sur la vie des Etats et gouvernements.

"Il faut que le FMI renforce encore son activité de conseil politique en Afrique. Et il doit communiquer et s'engager davantage pour contrer l'image désuète du Fonds et bâtir une meilleure compréhension de ce que nous sommes aujourd'hui", a conclu M. Strauss-Kahn.


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires