Steven Vanackere rassurant sur le budget et Dexia Holding

28/08/12 à 20:33 - Mise à jour à 20:33

Source: Trends-Tendances

Le ministre des Finances Steven Vanackere s'est voulu rassurant, ce mardi, devant la Commission des Finances de la Chambre. Pour lui, il n'y pas lieu de précipiter un nouveau contrôle budgétaire. Quant à Dexia Holding, le gouvernement n'est jusqu'à présent saisi d'aucune demande d'augmentation de capital, a-t-il dit.

Steven Vanackere rassurant sur le budget et Dexia Holding

© Belga

Des parlementaires de l'opposition avaient demandé d'entendre le ministre après les déclaration du gouverneur de la Banque Nationale de Belgique (BNB) Luc Coene. Celui-ci a déclaré dans la presse qu'il fallait tenir compte d'une possible récession vu l'évolution de la situation économique. Il a aussi évoqué la possibilité pour la Belgique de devoir recapitaliser Dexia Holding. Dans un exposé introductif, le ministre s'est voulu rassurant sur les deux dossiers.

Le 9 septembre, l'Institut des comptes nationaux rendra public des chiffres plus précis que l'estimation "flash" qui faisait état d'un recul de de l'économie 0,6% par rapport à l'année dernière. Le 14 septembre, le Bureau du Plan publiera un nouveau budget économique, a rappelé le ministre.

Pour lui, la situation reste sous contrôle car le gouvernement a tenu compte, lors du contrôle budgétaire de juillet, des estimations mais aussi de la réalité des cinq premiers mois de l'année. Il a cité en exemple les recettes fiscales qui, fin juillet, sont en augmentation de 6,9% par rapport à la même période de 2011, soit le schéma prévu lors de l'élaboration du budget.

Le ministre a reconnu que le chiffre de 0,6% de croissance était dépassé et devra être corrigé à la baisse mais il n'y a pas d'urgence à refaire un contrôle budgétaire, a-t-il ajouté. "Je n'ai pas l'impression qu'il faut sonner l'alarme mais il faut rester prudent. Il ne faut pas adopter un comporte hyperkinétique et adapter notre budget chaque fois que de nouveaux chiffres sont publiés".

Steven Vanackere a aussi réaffirmé la volonté du gouvernement de respecter son engagement de boucler le budget 2012 avec un déficit de 2,8%. Le ministre a encore plaidé pour que des engagements soient pris pour 2014 lors de la confection du budget 2013 à l'image de ce que le gouvernement Van Rompuy avait fait pour les budgets 2010 et 2011.

En ce qui concerne Dexia Holding, le ministre a dit que le gouvernement n'avait jusqu'à présent reçu aucune demande d'augmentation de capital. Pour nous, il est surtout important que la France respecte ses engagements en ce qui concerne DMA (Dexia Municipal Agency), ce qui améliorera considérablement la situation de Dexia Holding sur le plan des liquidités, a-t-il expliqué. "Nous n'avons reçu aucune demande de recapitalisation mais imaginer qu'il sera possible d'obtenir un accord de la Commission européenne sur un plan global sans augmentation ou renforcement du capital est un peu naïf", a-t-il ajouté.

Et d'insister : "Vous ne m'avez jamais entendu dire qu'il ne faudra jamais recapitaliser Dexia Holding mais l'essentiel aujourd'hui est d'obtenir des Français qu'ils respectent leurs engagements. Il n'y aura d'ailleurs pas d'accord de la Commission européenne sur un plan global si la clarté n'est pas faite sur le dossier DMA".

Enfin, le ministre a encore ajouté que les déclarations de Luc Coene sur Dexia n'avaient rien d'extraordinaires. "Il n'a fait que répéter ce que beaucoup ont déjà dit ici même en commission", a dit le ministre qui a conclu qu'il avait "une relation de travail correcte" avec le gouverneur.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires