Sommet UE: Elio Di Rupo pour un budget "ambitieux" dénonce l'attitude de Cameron

22/11/12 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Trends-Tendances

Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a plaidé jeudi, avant sa rencontre bilatérale avec le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, pour l'adoption d'un cadre financier pluriannuel "ambitieux" pour l'Europe durant la période 2014-2020.

Sommet UE: Elio Di Rupo pour un budget "ambitieux" dénonce l'attitude de Cameron

"Si l'on réduit les moyens financiers de l'Europe, cela se fera aux
dépens de la politique active que l'Europe mène dans différents
domaines", a indiqué le chef du gouvernement. Il a notamment assuré vouloir défendre le budget agricole ainsi que les fonds destinés aux régions en difficultés, telles que le Limbourg, encore sous le choc de l'annonce de la fermeture prochaine de l'usine Ford, à Genk. Il a aussi plaidé pour qu'on ne touche pas aux droits de douane.

Le Premier ministre belge est passé peu après son homologue
britannique dans le salon où le président du Conseil, Herman Rompuy, recevra un à un les 27 chefs d'Etat et de gouvernement jeudi, avant la séance plénière prévue à 20h00.

Devant la presse, M. Di Rupo a fustigé l'attitude de son homologue britannique, partisan d'importantes coupes budgétaires et désireux de préserver le rabais dont son pays bénéficie sur sa contribution au pot commun depuis les années 80.

"Pour les Britanniques, l'Europe n'est qu'un marché intérieur. Pour la Belgique, l'Europe c'est la solidarité, la paix et le bien-être. A l'inverse de quelqu'un comme Cameron, je plaiderai donc pour un budget ambitieux".

La Commission européenne suggère pour rappel de mobiliser 1.047 milliards d'euros de crédits pour la période 2014-2020, soit un peu plus de 1% du PIB européen.

Ces prétentions sont toutefois jugées déraisonnables par les principaux contributeurs nets au budget --Allemagne, France, Royaume-Uni, Suède, Finlande, Pays-Bas et Autriche-- qui ont exigé de ramener les crédits sous la barre des 1.000 milliards.

M. Van Rompuy a soumis la semaine dernière une proposition avec 75 milliards de coupes réparties sur toutes les politiques, notamment la Politique agricole commune et les fonds de cohésion en faveur des régions d'Europe en retard de développement, mais celle-ci a mécontenté quasi tous les Etats membres. Il devrait présenter ce jeudi soir vers 19h00 une nouvelle proposition, élaborée sur base des différents entretiens bilatéraux qu'il aura eu avec les dirigeants européens tout au long de la journée de jeudi.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires