Scandale Telenet: qui a touché combien?

21/02/17 à 16:19 - Mise à jour à 16:20

Source: Trends-Tendances

Telenet révèle certains chiffres concernant son conseil consultatif controversé. Il ressort qu'au total, le président de la Chambre Siegfried Bracke a perçu 66.000 euros de l'opérateur télécom. Bracke disait lundi soir encore qu'il ne savait pas s'il avait jamais reçu de l'argent de la part de Telenet pour son avis.

Scandale Telenet: qui a touché combien?

© Belga

La semaine dernière, le conseil consultatif de Telenet a dû affronter une tempête médiatique, lorsqu'il s'est avéré que le président de la Chambre des représentants Siegfried Bracke (N-VA) a reçu une rémunération élevée pour siéger à ce conseil. Dans un communiqué, Telenet dit avoir créé ce conseil consultatif en 2007, après la vente par les intercommunales mixtes de la majeure partie de leurs actions dans la société de télécoms. Les personnes suivantes ont siégé au conseil entre 2007 et 2011: Paul Van de Casteele, Serge Grysolle, Patrick Moenaert, Freddy Willockx et Yvan Dupon.

Comme les représentants de ces intercommunales ne siégeaient de ce fait plus au conseil d'administration de Telenet Group Holding nv et que Telenet n'avait par conséquent plus de représentants politiques à son conseil d'administration depuis lors, il avait été décidé de créer un conseil consultatif", écrit Telenet dans un communiqué de presse. L'opérateur de télécoms affirme qu'il voulait de cette manière continuer à garantir l'implication des intercommunales mixtes.

Telenet divulgue des données concernant les personnes qui ont siégé dans l'organe de consultation depuis la création du conseil. Il en ressort que Siegfried Bracke a reçu une rémunération de Telenet entre 2011 et 2014. En 2013 et 2014, Bracke a facturé 18.000 euros. En 2012, c'était 16.000 euros et en 2010, 14.000 euros. Au total, il a reçu quelque 66.000 euros. Bracke prétendait lundi soir encore, en marge du conseil communal de Gand, qu'il ne savait pas s'il avait jamais reçu de l'argent de Telenet pour son avis.

Maximum 20.000 euros par an

Partager

Depuis 2015, le conseil s'est davantage mué en avis sur base de contacts bilatéraux

"Les rémunérations des membres de ce conseil consultatif s'élevaient à 12.000 euros par an et 2.000 euros par participation à une réunion, avec un maximum de quatre réunions par an", déclare Telenet. Au total, les membres pouvaient recevoir 20.000 euros par an. En 2011, Telenet a réexaminé et adapté le conseil d'avis. Les membres avaient alors signé un code de conduite qui imposait aux politiciens de ne pas donner d'avis concernant les thèmes pour lesquels ils avaient un mandat exécutif. La société n'avait alors pas touché aux rémunérations.

Entre 2011 et 2017, la période pour laquelle Telenet dévoile les chiffres concrets, seuls deux membres ont facturé le montant maximal de 20.000 euros: Patrick Moenaert (CD&V) et Freddy Willockx (s.pa). Les deux politiciens ont siégé au conseil d'avis alors qu'ils étaient bourgmestres. Moenaert, bourgmestre de Bruges entre 1995 et 2012, était membre du conseil consultatif de 2007 à 2013 inclus. Willockx, bourgmestre de Saint-Nicolas entre 2001 et 2010, a conseillé Telenet de 2007 à 2013 inclus.

Yves Leterme, un autre nom cité dans ce dossier, n'a participé à des réunions en tant que membre du conseil consultatif qu'à partir du 19 décembre 2011. "De ce fait, il a été rémunéré pour une demi-année de participation et une seule réunion en 2011. Yves Leterme n'a pas octroyé d'avis avant décembre 2011", explique la société. Jusqu'à présent, Leterme a gagné 55.000 euros chez Telenet. Dans ce contexte, il n'est pas l'homme politique le mieux payé: Patrick Dewael a envoyé des factures pour 82.000 euros.

Pas de factures pour 2016

"Depuis 2015, le conseil s'est davantage mué en avis sur base de conseils bilatéraux, comme l'avis concernant les Grands Travaux du Réseau et sur le déménagement du siège de Telenet", déclare encore l'entreprise. La société n'a, selon ses propres dires, pas encore reçu de factures de ses membres pour 2016. "Nous examinerons de plus près le rôle et la définition du conseil consultatif au cours des prochaines semaines."

Entre-temps, le conseil communal de Gand a approuvé lundi à l'unanimité une proposition amendée de Siegfried Bracke, le chef de groupe démissionnaire de la N-VA au conseil communal, concernant les intercommunales. L'objectif de la proposition est de procéder à un examen minutieux de la présence de mandataires dans les intercommunales. Au cours du conseil communal, il a proposé d'étudier quelles initiatives la ville peut prendre pour diminuer le nombre de l'ensemble des coopérations entre communes et d'intercommunales, de structures apparentées et autres organisations dans lesquelles siègent des mandataires de la ville.

Nos partenaires