Risque de faillite élevé pour plus d'un quart des PME bruxelloises

15/04/13 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Trends-Tendances

Plus d'un quart des PME bruxelloises (26,5 %) avaient en 2011 un risque de faillite élevé et un potentiel de croissance limité. C'est ce qu'il ressort lundi du premier rapport de l'Union des Classes Moyennes (UCM), de l'organisation des indépendants flamands Unizo et du bureau d'études Graydon sur la santé économico-financière des PME bruxelloises entre 2002 et 2012.

Risque de faillite élevé pour plus d'un quart des PME bruxelloises

© Thinkstock

En 2011, Bruxelles comptait 112.304 PME, soit une croissance de 20 % en 10 ans : 79.002 sociétés de PME et 33.302 entreprises individuelles. La capitale compte 12 % des PME en Belgique. En 2011, 47 % des PME bruxelloises avaient moins de 10 ans.

Le nombre de PME qui ne comptent pas de personnel a augmenté de 25 % en 10 ans (98.000 en 2011). Les PME étaient, en 2011, principalement actives dans le secteur des services (33 %), devant la construction (10 %) et le commerce de détail (9 %).

Il ressort de l'étude que plus d'un quart des PME bruxelloises (26,5 %), soit 29.760, avaient en 2011 un risque de faillite élevé et un potentiel de croissance limité. Il est significativement plus élevé qu'en Flandre (15 %) et qu'en Wallonie (16,8 %). Les secteurs les plus à risque sont l'horeca, l'automobile et le commerce de détail.

En savoir plus sur:

Nos partenaires