Reynders: "Trump ne m'inquiète pas, nous avons les mêmes préoccupations que lui"

26/12/16 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Trends-Tendances

Le nouveau président américain place l'Europe face à ses responsabilités, que ce soit en matière de défense ou de gestion des migrations, estime le ministre des Affaires étrangères. Il est en revanche beaucoup plus inquiet face à une Russie, un peu trop adepte à son goût des réponses purement militaires.

La Belgique n'a pas son mot à dire sur la scène internationale ? Didier Reynders ne vous laissera pas dire cela, alors qu'il bat campagne pour que notre pays retrouve un siège au conseil de sécurité des Nations unies. Nous le retrouvons à son cabinet, un mercredi de décembre alors qu'il vient d'ouvrir une étonnante réunion au palais d'Egmont. Des hommes d'affaires israéliens, palestiniens et des Arabes d'Israël discuteront discrètement toute la journée de la manière de faire du business ensemble. En les rassemblant, la Belgique apporte une petite pierre à la résolution d'un conflit qui empoisonne la planète depuis des décennies. C'est donc bien un ministre des Affaires étrangères " utile " qui dresse l'horizon 2017 pour Trends-Tendances.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires