Rente nucléaire : "Le prochain exécutif pourra tout reprendre à zéro !"

06/05/10 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Trends-Tendances

Aux yeux de Paul Magnette, l'accord signé avec GDF Suez sur la prolongation du nucléaire en Belgique n'a aucune valeur légale. Traduction : le prochain exécutif pourra "tout reprendre à zéro". Le géant français ne partage pas l'avis du ministre sortant de l'Energie...

Rente nucléaire : "Le prochain exécutif pourra tout reprendre à zéro !"

© Belga

L'accord que le gouvernement a signé l'an dernier avec GDF Suez ne s'impose pas d'office au prochain gouvernement, reconnaît jeudi Paul Magnette, ministre de l'Energie sortant, dans L'Echo. Le ministre fédéral continue cependant de défendre cet accord qui prévoit la prolongation de la durée de vie des trois plus anciens réacteurs nucléaires de Belgique.

Cet accord n'a toutefois "pas de valeur légale", fait observer Paul Magnette : "C'est un memorandum of understanding, qui doit être traduit dans une loi. Le texte est prêt. La nouvelle équipe devra l'examiner." Le ministre fédéral confirme donc que le prochain exécutif pourra "tout reprendre à zéro" s'il le souhaite.

A l'inverse, le géant énergétique français, tout comme l'industrie nucléaire réunie dans le Forum nucléaire, avaient voici peu estimé que ce n'était pas parce qu'un gouvernement tombait que le protocole d'accord devenait caduque.

Paul Magnette défend toujours la prolongation de la durée de vie des centrales, pour garantir l'approvisionnement tout en limitant les émissions de CO2. Il fait également remarquer qu'il serait plus facile de régler la question de la "rente nucléaire" dans un schéma de prolongation des centrales et de réancrage du groupe en Belgique.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires