Refus de la N-VA : La FEB compte sur le gouvernement en affaires courantes

07/07/11 à 17:20 - Mise à jour à 17:20

Source: Trends-Tendances

La Fédération des entreprise de Belgique (FEB) a "pris acte" jeudi des décisions des partis sur la note du formateur Elio Di Rupo et compte sur le gouvernement en affaires courantes et sur le parlement pour maintenir la confiance nécessaire à la préservation de la croissance économique du pays, a-t-elle réagi.

Refus de la N-VA : La FEB compte sur le gouvernement en affaires courantes

© Image Globe / JULIEN WARNAND

"La FEB compte sur le gouvernement en affaires courantes et sur le parlement afin qu'ils jouent pleinement leurs rôles dans les prochains jours et les prochaines semaines pour maintenir la confiance nécessaire pour que la Belgique puisse atteindre les prévisions de croissance économique supérieures à la moyenne européenne qui sont attendues d'elles par de nombreuses instances", déclare son administrateur délégué, Rudi Thomaes, cité dans un communiqué.

S'agissant de la note du formateur, rejetée par la N-VA, le FEB estime que "malgré plusieurs avancées méritoires (...) elle contenait, entre autres en matière fiscale, des mesures particulièrement pénibles pour les entreprises et de très nombreux collaborateurs clés".

La Fédération patronale juge encore que de telles mesures auraient pu être largement évitées en respectant les recommandations internationales et celles de l'Union européenne et en s'inspirant "de l'éventail de mesures courageuses" prises dans plusieurs autres pays européens.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires