Réforme fiscale du MR : la KUL et le MR n'arrivent pas au même total

10/04/14 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Trends-Tendances

Le MR a laissé entendre mercredi que sa réforme fiscale ne coûterait que 5,8 milliards d'euros (7 milliards avec la baisse de coûts pour les entreprises) à l'horizon 2019.

Réforme fiscale du MR : la KUL et le MR n'arrivent pas au même total

© Belga Image

Jointe dans la foulée, la KUL a fait savoir qu'elle n'était pas en mesure de le confirmer faute d'avoir analysé la réforme. Le seul élément passé au crible de son simulateur est l'intégration d'un taux IPP zéro impôt (jusqu'à 13.000 euros) pour les revenus de moins de 50.000 euros. Dont coût, 6 milliards d'euros bruts.

D'une part, la KUL ne calcule pas les éventuels effets retour qui permettent d'estimer le coût net. Le MR évalue cet effet retour à environ 30%. D'autre part, le simulateur "Mefisto" de l'université n'a estimé la mesure que pour les moins de 50.000 euros. Le programme du MR a été analysé hors déductions. Celles-ci pèseront sur le coût de la réforme, certainement au niveau de la transition graduelle autour des 50.000 euros, juge-t-on à la KUL. Cette transition doit permettre qu'un contribuable se situant à 50.001 euros continue à bénéficier de l'essentiel de la réforme.

Enfin, souligne-t-on à la KUL, le projet du MR a été analysé à l'aune du système d'imposition tel qu'il existe (version 2013), sauf pour la partie "taux zéro". Le simulateur n'a donc pas pris en compte les autres propositions réformatrices telles que la suppression de taux ou l'adaptation de barèmes fiscaux.

Au sein de l'université, on dit ne pas savoir comment le MR arrive à un coût de 5,8 milliards d'euros. On imagine qu'ils tablent sur des effets retour "substantiels".

Nos partenaires