Réduction d'impôt: le MR assure que les promesses seront graduellement tenues

31/10/14 à 15:52 - Mise à jour à 18:02

Source: Belga

Le MR a assuré vendredi que la réduction d'impôt annoncée par le gouvernement Michel 1er via l'augmentation des frais forfaitaires produirait bien ses premiers effets dès l'an prochain, avec un doublement en 2016, en réponse à des critiques de l'opposition.

Réduction d'impôt: le MR assure que les promesses seront graduellement tenues

© istock

"Il est bien clair que l'augmentation des frais forfaitaires déductibles démarre dès l'année 2015. L'objectif étant d'atteindre les 250 euros en moyenne par an et par contribuable", a indiqué la direction du parti libéral dans un communiqué. Le Mouvement Réformateur réagissait à des informations publiées vendredi matin par le journal 'de Tijd' affirmant que la baisse d'impôt serait limitée à 125 euros par personne en 2015. Ce qui a provoqué des réactions de partis d'opposition, les écologistes d'Ecolo/Groen et le cdH.

"Le MR dénonce cette présentation erronée de la mise en oeuvre de l'augmentation du pouvoir d'achat grâce à cette mesure fiscale", a-t-il indiqué dans un communiqué en dépit du fait que la cabinet du ministre des Finances, Johan Van Overtvledt (N-VA), ait confirmé que les travailleurs et les fonctionnaires ne bénéficieront que de la moitié de la réduction d'impôt promise pour compenser le saut d'index annoncé.

Le MR se réfère à la déclaration de politique générale présentée à la Chambre le 14 octobre dernier par le Premier ministre, Charles Michel (MR). Celui-ci avait déclaré: "par ailleurs, dès 2015, nous augmenterons les frais forfaitaires déductibles pour soutenir le pouvoir d'achat des actifs à concurrence de 250 euros en moyenne par an et par contribuable".

Selon le MR, les tableaux budgétaires remis par le Premier ministre aux parlementaires en marge des débats "indiquent bel et bien un montant de 450 millions inscrits à l'exercice 2015, année de démarrage de cette mesure".

"En 2016, un montant de 450 millions supplémentaire est prévu. En clair, en 2016, 900 millions sont prévus pour financer cette augmentation des frais forfaitaires déductibles. En 2016, chaque contribuable pourra en moyenne récupérer 250 euros. Il en sera ainsi pour les années ultérieures", a assuré le parti du Premier ministre.

Le MR a rappelé qu'en plus de cette réforme des frais forfaitaires, le gouvernement prévoit des efforts importants sur l'ensemble de législature pour le pouvoir d'achat à travers l'enveloppe Bien-Être (1,232 milliard d'euros).

"Un enfumage permanent"

Le président du MR, Olivier Chastel, cité par le communiqué, a déploré "un enfumage permanent" mené par l'opposition autour des chiffres budgétaires communiqués par la majorité fédérale. "Alors que le fédéral est d'une transparence totale en donnant les tableaux budgétaires pour les cinq prochaines années à l'opposition, il nous est impossible, à nous qui sommes dans l'opposition dans les Régions, d'avoir la moindre précision budgétaire. Nous devons découvrir jour après jour les mesures d'austérité distillées au compte-goutte par les Gouvernement régionaux et de la Fédération Wallonie-Bruxelles", a déclaré M. Chastel.

"J'attends de l'opposition plus de sérieux pour la qualité du débat démocratique. Nos concitoyens ont besoin d'explications, de clarté sur les enjeux importants que sont les politiques mises en oeuvre pour l'emploi et le financement de notre sécurité sociale", a-t-il ajouté.

"Fausse promesse ?"

L'opposition a pour sa part dénoncé une nouvelle "fausse promesse du gouvernement MR/N-VA". "Le gouvernement MR/NVA tente de tromper les citoyens en multipliant les effets d'annonces", ont déclaré vendredi les députés Ecolo Jean-Marc Nollet et Georges Gilkinet.

Le cdH a tenu un discours identique, affirmant, par la voix des députés fédéraux Catherine Fonck et Benoît Dispa, que "le cadeau fiscal tant vanté par la majorité MR/N-VA pour les contribuables est tout simplement réduit de moitié".

Nos partenaires