Qui va vraiment payer pour la taxe kilométrique ?

12/06/15 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Le secteur du transport conteste la taxe kilométrique, dont les tarifs sont publiés. Il estime qu'elle va fragiliser le secteur. Comeos parle d'une hausse des prix de 0,5% dans les magasins. Les secteurs qui pourraient être les plus touchés sont le transport agricole (lait, pomme de terre), de carburant et de granulats. Le point sur les conséquences potentielles.

Qui va vraiment payer pour la taxe kilométrique ?

/ © Belga

L'arrivée du péage kilométrique au printemps 2016 agite pas mal de monde. La Région wallonne va en profiter, puisqu'elle va quadrupler ses recettes, passant de 45 millions d'euros avec l'Eurovignette à 220 millions de recettes nettes avec le nouveau système. Qui va payer ? Le cabinet du ministre du Budget, Christophe Lacroix relativise : la facture sera payée à 80% par les transporteurs étrangers, par les camions de passage. Les transporteurs wallons ne pèseraient "que" 12% du montant.

Les premiers résultats de l'étude d'impact

Une étude d'impact a (tardivement) été commandée par le cabinet Lacroix. Elle n'a pas encore été diffusée. Le rapport identifie les secteurs qui pourraient souffrir du péage kilométrique : le transport de carburant, où il est difficile de répercuter la redevance car les tarifs de l'essence sont plafonnés. Ou les transports de produits agricoles non transformés : lait, betterave, pomme de terre. Il y a aussi le transport de sable et de granulat. Les autres types de transports seraient peu ou pas impactés.

Et l'impact sur les prix ?

L'étude n'envisage pas (hélas) l'impact sur les prix à la consommation. Comeos a estimé que les consommateurs pourraient voir le prix du caddy augmenter de 0,5%. Une étude réalisée en Suisse sur la base d'un péage existant indique plutôt une hausse de 0,11%. Ce sera quand même quelques dizaines d'euros par an.

Les fédérations des transporteurs estiment que le péage kilométrique pourrait affaiblir les entreprises belges, qui ont déjà des soucis de compétitivité. L'exécutif de la Région wallonne est prêt à envisager des mesures d'accompagnement. Une négociation doit se tenir dans les semaines à venir.

Les Région flamande et wallonne ont fixé les péages à des montants qui vont de 7,4 à 20 cents par km. Le tarif moyen d'un semi-remorque se situera à 12,8 cents par km. Traverser la Belgique devrait alors coûter une bonne trentaine d'euros en péage, Bruxelles-Liège, 12 euros.

Nos partenaires