Pression fiscale : la Belgique dans le Top 3 européen

08/06/12 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Trends-Tendances

Le Tax Freedom Day tombe plus tard que jamais cette année en Belgique, indique PwC. En 2012, le contribuable moyen commence ainsi à travailler pour lui-même le 14 juin. En 2011, c'était le 10 juin... et le 8 juin en 2009.

Pression fiscale : la Belgique dans le Top 3 européen

© Thinkstock

Le Tax Freedom Day, jour où le contribuable moyen cesse symboliquement de payer ses impôts et travaille pour son propre compte, tombe le 14 juin cette année en Belgique. C'est plus tard que les années précédentes, cette journée ayant été fixée au 10 juin en 2011 et au 8 juin en 2009, ressort-il de l'étude annuelle du bureau de consultance PwC.

Pour parvenir à ce Tax Freedom Day, on divise le montant total des recettes fiscales et parafiscales en Belgique par le produit intérieur brut, a expliqué Frank Dierckx, managing partner chez PwC Tax Consultants, au cours d'une conférence de presse.

La Belgique dans le Top 3 des pays les plus lourdement taxés

L'étude du bureau de consultance relève par ailleurs que "la pression fiscale n'a jamais été aussi élevée en Belgique en 30 ans", notre royaume figurant désormais dans le Top 3 des pays les plus lourdement taxés de l'UE.

"Au cours des trois dernières décennies, la pression fiscale s'est toujours située entre 40 % et 45 % de notre PIB, a poursuivi le responsable de PwC. Mais nous n'avions encore jamais franchi la limite symbolique des 45 %", ce qui est le cas cette année.

Cette augmentation de la pression fiscale semble indiquer que les pouvoirs publics ont plutôt cherché de nouveaux revenus qu'une véritable réduction des dépenses, a-t-il ajouté en soulignant qu'aux Pays-Bas ou au Luxembourg, des économies comparables à la Belgique, le Tax Freedom Day tombe respectivement le 23 et le 20 mai.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires