Pourquoi la taxe sur la spéculation est un échec (coûteux)

08/06/16 à 12:49 - Mise à jour à 09/06/16 à 11:21

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt veut revoir la nouvelle taxe sur la spéculation, contournée de diverses manières par les épargnants, prenant ainsi des allures de fiasco. En effet, au lieu de gagner de l'argent... l'Etat en perd !

Cinq mois à peine après son entrée en vigueur, la nouvelle taxe sur la spéculation est un fiasco. Le ministre des Finances le dit lui-même, la taxe ne rapporte pas les recettes escomptées par le gouvernement, c'est-à-dire 34 millions d'euros par an. Tout en rappelant qu'il s'est montré dès le départ réticent à la mise en place de cette nouvelle taxe visant les soi-disant méchants spéculateurs, Johan Van Overtveldt (N-VA) propose de changer son fusil d'épaule. Interrogé par nos confrères du Tijd, il voit trois possibilités : "rectifier, abroger ou remplacer par une autre initiative dans la sphère fiscale".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires