Pour la FEB, la note Di Rupo est une base avec des lacunes

05/07/11 à 07:05 - Mise à jour à 07:05

Source: Trends-Tendances

La note du formateur Elio Di Rupo "a le mérite de former une base" pour les négociations, mais elle présente aussi des lacunes sur certains points, a indiqué l'administrateur-délégué de la FEB Rudi Thomaes.

Pour la FEB, la note Di Rupo est une base avec des lacunes

© Image Globe / JULIEN WARNAND

La Fédération des entreprises de Belgique trouve que Di Rupo présente trop peu de propositions en matière de dépenses et constate qu'il n'a émis aucune proposition de réforme du système de l'indexation.

Rudi Thomaes reconnaît toutefois le mérite de la note. "Le document va au-delà du programme du parti socialiste et il n'est pas à prendre ou à laisser", souligne la FEB.

Le patron de la FEB voit aussi quelques points noirs pour les entreprises. Le formateur a plus travaillé sur les recettes budgétaires que sur les dépenses et regrette l'absence d'étapes vers une réforme du système de l'indexation, "deux recommandations pourtant formulées par l'Europe".

Le fait qu'Elio Di Rupo ne souhaite pas réduire le précompte mobilier sur les dividendes a été qualifié par Rudi Thomaes "d'occasion manquée.". Il regrette aussi le bricolage réalisé autour de la déduction des intérêts notionnels. Il se dit convaincu depuis sa participation à la récente mission économique aux États-Unis de l'importance de cette déduction pour les sièges de grandes entreprises établis dans notre pays.

Rudi Thomaes appelle à présent tout le monde à "analyser complètement et de manière sereine la note" et puis à lancer un "débat constructif".

Trends.be avec Belga

Nos partenaires