Pour l'Unizo une baisse de 7 milliards d'euros des charges salariales est nécessaire

17/09/13 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Trends-Tendances

Le patron de l'organisation flamande d'entrepreneurs indépendants Unizo, Karel Van Eetvelt, plaide dans des interviews dans Het Laatste Nieuws et De Tijd pour une baisse importante des charges salariales de 7 milliards d'euros. Il se rend cependant compte que ce n'est pas ce gouvernement Di Rupo-ci qui prendra une telle mesure. "Il n'a ni les moyens, ni le temps", estime-t-il.

Pour l'Unizo une baisse de 7 milliards d'euros des charges salariales est nécessaire

© Belga

Pour Karel Van Eetvelt, les gouvernements fédéral et des trois régions doivent maintenant s'engager pour prendre en main dans les trois, quatre prochaines années le problème de la compétitivité. "Ce serait un signal fort", dit-il dans Het Laatste Nieuws.

D'après Karel Van Eetvelt, le gouvernement peut cependant encore agir maintenant. Il plaide dans De Tijd pour le doublement de la déduction pour investissements pour indépendants. "Ainsi, ils investiront plus, ce qui stimulera l'économie."

Grâce à la déduction pour investissements, les indépendants et les professions libérales peuvent réduire leurs bénéfices imposables d'un certain pourcentage du montant consacré à un nouvel investissement.

Cette mesure doit être suivie après les élections de mai 2014 par une baisse linéaire des charges. La manière dont cette diminution doit être financée doit faire l'objet d'un débat lors de la campagne électorale et la prochaine formation de gouvernement, souligne le patron de l'Unizo.

Nos partenaires