Pour Greenspan, "c'est George Bush qui a causé la crise !"

08/04/10 à 09:37 - Mise à jour à 09:37

Source: Trends-Tendances

Pour l'ex-patron de la Federal Reserve, pas de doute : l'administration de l'ancien président George W. Bush a joué un rôle crucial dans l'explosion de la crise financière. Et ce, à force de vouloir favoriser la propriété immobilière...

Alan Greenspan a beau avoir pris sa retraite en janvier 2006, l'ex-président de la Fed n'a pas mâché ses mots mercredi devant la commission d'enquête indépendante sur la crise. Agé aujourd'hui de 84 ans, il a directement accusé l'administration de l'ancien président George W. Bush d'être parmi les principaux responsables de la crise financière, à force de vouloir favoriser la propriété immobilière.

Durant la période d'explosion du crédit, au début de la décennie, "la progression du marché du subprime (Ndlr, les emprunteurs au profil le plus risqué) s'étale sur des années et commence ensuite à accélérer, a rappelé Alan Greenspan. L'impulsion globale de ce gouvernement était de développer la propriété immobilière, en particulier dans les groupes à revenus faibles et moyens."

L'administration a encouragé ce type de prêts par le truchement des organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, qui en prennent une participation croissante. Pendant cette période, "si vous regardez quelle ampleur prend la participation de Fannie et Freddie pour atteindre les objectifs du ministère du Logement, les chiffres sont extraordinairement élevés. Tellement élevés, en fait, qu'ils étaient en train de préempter une grande partie du marché !"

Cela, "comme nous l'avons appris seulement rétrospectivement en septembre 2008, a été un facteur essentiel pour produire la bulle", a insisté l'ex-patron de la banque centrale américaine, qui a écarté la responsabilité de la politique monétaire de son institution. Fannie Mae et Freddie Mac ont été mis sous tutelle de l'Etat en septembre 2008 pour leur éviter la faillite.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires