Plus de "discrétion" autour de la concertation sociale

26/11/14 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Belga

La fédération des entreprises de Belgique (FEB) plaide mercredi pour la discrétion, alors que les partenaires sociaux se sont remis autour de la table, du moins au niveau des experts.

Plus de "discrétion" autour de la concertation sociale

© BELGA

"Plus on en parlera, moins les chances de succès seront grandes", estime l'administrateur délégué de la fédération patronale, Pieter Timmermans. Quiconque souhaite une reprise du dialogue social "doit donner toutes leurs chances aux contacts informels" et contribuer à la recherche de solutions, souligne le patron de la FEB. M. Timmermans n'en dira pas plus, soucieux de donner toutes ses chances au dialogue social.

On a appris mercredi que des sherpas des syndicats et des patrons se sont réunis mardi et mercredi, en présence de membres du cabinet du ministre de l'Emploi, au sujet du régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC), anciennement appelé prépension.

La FGTB a laissé entendre que ses experts écouteront les propositions du cabinet et des experts patronaux sans émettre d'avis ou de décisions, et ce "tant que nous n'aurons pas une concertation sociale bipartite, entre patrons et syndicats, sur les aménagements de fin de carrière (RCC, crédit-temps et pension)".

Le programme d'actions syndicales reste par ailleurs d'actualité, avec des grèves tournantes par province et une grève nationale le 15 décembre prochain.

Nos partenaires