Plus d'emplois en Belgique... mais de moins bonne qualité

08/11/10 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Trends-Tendances

Au premier trimestre, on comptait 4.470.000 emplois, du jamais-vu depuis la Seconde Guerre mondiale, si l'on en croit le premier baromètre socioéconomique de la FGTB. Problème : ces emplois sont de plus en plus précaires...

Plus d'emplois en Belgique... mais de moins bonne qualité

© Belga

Si la Belgique a créé davantage d'emplois que l'Allemagne ces dernières années, la qualité de ceux-ci tend à diminuer, a indiqué lundi Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, lors de la présentation du premier baromètre socioéconomique mis au point par le syndicat socialiste, en collaboration avec le département d'économie appliquée de l'ULB (Dulbea).

Au premier trimestre, on comptait 4.470.000 emplois, soit un niveau jamais atteint depuis la Seconde Guerre mondiale. D'après une étude de l'économiste Paul Van Rompuy (KUL), publiée en septembre, la Belgique a même créé davantage d'emplois que l'Allemagne. Ainsi, sur la période 2001-2007, l'emploi dans l'économie marchande a augmenté de 3,25 %, contre 0,6 % outre-Rhin.

En revanche, ces emplois sont de plus en plus précaires, en raison notamment de l'augmentation du temps partiel (qui touche 41,5 % des femmes et 8,6 % des hommes actifs) et de la généralisation des contrats à durée déterminée (CDD) et de l'intérim, dont les jeunes sont les premières victimes.

A la veille du démarrage des négociations en vue d'un accord interprofessionnel, la FGTB tient à mettre ce phénomène en avant. Mais le syndicat soulève plusieurs autres points, comme les écarts salariaux entre les hommes et les femmes, les coûts énergétiques élevés de production des entreprises, etc.

En conclusion, Anne Demelenne a appelé à un renforcement de notre système de protection sociale, "doublé d'une politique de création d'emplois et de productivité qui pourra garantir un futur aux travailleurs de ce pays".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires