Pétrole : les prix commencent à affecter la demande

12/04/11 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Trends-Tendances

Les prix élevés du pétrole commencent à affecter la demande, qui tend à faiblir depuis quelques mois, a souligné mardi l'Agence internationale de l'énergie, en maintenant inchangées ses prévisions de demande mondiale d'or noir pour cette année.

Pétrole : les prix commencent à affecter la demande

© Belga

"Il y a un vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollars le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique", écrit l'agence dans son rapport mensuel. L'AIE a déjà observé que "la croissance de la demande mondiale de pétrole montre des signes de ralentissement depuis quelques mois, affectée par les prix très élevés".

Après six révisions à la hausse consécutives, l'Agence maintient toutefois ses prévisions inchangées de demande d'or noir pour cette année : elle prévoit, comme le mois dernier, que la demande atteindra 89,4 millions de barils par jour (mbj) cette année (+ 1,6 % par rapport à l'an dernier).

La production mondiale de pétrole a de son côté chuté de 700.000 barils/jour en mars, à 88,3 mbj, en raison d'une baisse de production de près de 70 % en Libye, selon l'AIE. "La perte de production libyenne et la flambée des cours de 25 % à 30 % depuis le début de la crise mi-février ont pour le moment suscité peu de réponses de la part des autres membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole", estime l'agence.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires