Pétrole en chute libre : "L'AIE a pris les investisseurs par surprise !"

23/06/11 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Trends-Tendances

Les cours du pétrole dégringolaient jeudi, lâchant plus de 8 dollars à Londres et près de 6 dollars à New York, après la décision de l'Agence internationale de l'énergie de puiser 60 millions de barils dans ses stocks stratégiques pour alimenter le marché.

Pétrole en chute libre : "L'AIE a pris les investisseurs par surprise !"

© Thinkstock

Les membres de l'Agence internationale de l'énergie, qui regroupe les pays industrialisés, puiseront 60 millions de barils de pétrole dans leurs stocks stratégiques afin de compenser l'arrêt des exportations libyennes, a annoncé jeudi Nobuo Tanaka, directeur général de l'organisation.

Dès cette annonce, les cours du pétrole, qui évoluaient déjà en forte baisse, ont accéléré leur dégringolade, plombés par la perspective de l'arrivée d'un fort volume de pétrole sur le marché.

Vers 14 h 10 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août chutait à Londres de 7,61 dollars, à 106,60 dollars, après être descendu quelques minutes plus tôt à 105,72 dollars, son plus bas niveau depuis le 6 mai. A New York, le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance lâchait 5,02 dollars, à 90,39 dollars, après avoir touché 89,69 dollars, son plus bas niveau depuis le 21 février.

Pétrole : "L'AIE a pris les investisseurs totalement par surprise !"

"L'AIE a totalement pris par surprise les investisseurs, avec cette décision qui est une tentative pour faire baisser les cours", trop élevés aux yeux des pays consommateurs, a estimé Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les 28 pays membres de l'AIE mettront ces volumes sur le marché pour une période initiale de 30 jours et les premiers barils extraits des réserves stratégiques devraient arriver sur les marchés à partir de la semaine prochaine.

Le département de l'Energie américain a confirmé dans un communiqué distinct qu'il allait puiser 30 millions de barils dans ses réserves, actuellement à un niveau "historiquement haut" de 727 millions de barils.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires