Peeters: "Nous espérons maintenant pouvoir vraiment parler avec les syndicats"

25/05/16 à 16:17 - Mise à jour à 16:17

Source: Belga

Maintenant que les élections sociales sont terminées, une période "délicate" pour les syndicats selon le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, ce dernier espère qu'une nouvelle phase dans la concertation sociale va pouvoir démarrer.

Peeters: "Nous espérons maintenant pouvoir vraiment parler avec les syndicats"

© Belga Image

"Nous espérons maintenant pouvoir vraiment parler avec les syndicats. Nous avons beaucoup de choses sur la table", a déclaré M. Peeters en marge de la présentation des résultats des dernières élections sociales.

Après la manifestation nationale de mardi, le ministre de l'Emploi avait déjà laissé entendre qu'il espérait se remettre autour de la table avec les partenaires sociaux. Mercredi, il a réitéré son intention de clarifier certains éléments des mesures relatives à l'annualisation du temps de travail alors que les syndicats dénoncent, à tort selon lui, la fin de la semaine des 38 heures.

Du côté syndical, on réaffirme vouloir une véritable concertation sociale.

"La concertation sociale doit avoir lieu à tous les niveaux. Il faut aussi entendre et tenir compte des arguments des uns et des autres pour que chacun se trouve reconnu autour d'un compromis équilibré. J'ai un peu le sentiment qu'on s'écarte de ce type de concertation", a notamment déclaré le secrétaire fédéral de la FGTB, Marc Goblet, alors que les syndicats reprochent régulièrement au gouvernement d'être du côté patronal, faussant ainsi les rapports de force entre syndicats et employeurs dans le cadre de la concertation sociale.

"Nous voulons une politique (du gouvernement, NDLR) équilibrée", a pour sa part réclamé le président de la CSC, Marc Leemans.

Nos partenaires