Où sont ces patrons qui reprennent confiance ?

23/10/15 à 16:16 - Mise à jour à 16:15

Source: Trends-Tendances

A l'instar des consommateurs, les chefs d'entreprise ont repris confiance en octobre, si l'on en croit le baromètre de conjoncture de la BNB. Même si, de la construction au service aux entreprises, en passant par l'industrie manufacturière et le commerce, le niveau de sérénité n'est pas le même. Loin de là.

Où sont ces patrons qui reprennent confiance ?

© istock

Le baromètre de conjoncture de la Banque nationale de Belgique a sensiblement progressé en octobre, après trois reculs consécutifs. Le climat des affaires s'est même renforcé dans les quatre branches d'activité interrogées. L'amélioration a été la plus prononcée dans les services aux entreprises et l'industrie manufacturière.

Observons également que les secteurs qui ont regagnent le plus de confiance ne sont pas forcément les plus sereins. Il en va ainsi de l'industrie manufacturière qui, si elle regagne 3,1 points de confiance, reste en négatif en la matière.

1. Service aux entreprises : + 3,9 points... à 7,2

Effaçant pour près de moitié la vive baisse du mois dernier, le rebond de confiance dans les services aux entreprises a été soutenu par des prévisions nettement plus positives au sujet de l'activité propre des firmes et, dans une moindre mesure, en termes de demande générale du marché.

2. Industrie manufacturière : + 3,1 points... à -5,6

Dans l'industrie manufacturière, le raffermissement est surtout imputable à une importante révision à la hausse de l'appréciation portée sur le niveau des stocks et, de manière plus limitée, à des prévisions d'emploi plus optimistes ainsi qu'à une estimation plus favorable du carnet de commandes total.

Les résultats de l'enquête trimestrielle relative aux capacités de production dans l'industrie manufacturière font état d'un fléchissement du taux d'utilisation, à mettre en lien avec l'affaiblissement conjoncturel des trois mois passés. Correction faite des variations saisonnières, le taux d'utilisation des capacités de production s'établit ainsi à 78,7% en octobre, contre 79,6% en juillet.

3. Commerce : + 2,2 points... à -4,3

Les commerçants tablent principalement sur un accroissement du personnel et des commandes auprès des fournisseurs.

4. Construction : + 0,5 point... à -8,5

Dans la construction, la légère augmentation s'explique uniquement par un renforcement du carnet de commandes par rapport au mois dernier.

Rebond de la confiance des consommateurs en octobre

L'indicateur de confiance des consommateurs de la BNB, quant à lui, s'est redressé en octobre, compensant partiellement le sensible repli du mois dernier.

Le regain de confiance de la part des consommateurs s'explique exclusivement par des prévisions macroéconomiques moins pessimistes. Ainsi, la crainte d'une hausse du chômage, qui s'était considérablement avivée le mois précédent, s'est nettement réduite. Dans le même temps, et pour la première fois en quatre mois, les consommateurs ont porté un regard plus optimiste sur les perspectives économiques générales.

S'agissant de leur situation personnelle, les attentes des ménages concernant leur situation financière et leurs intentions en matière d'épargne sont demeurées inchangées par rapport à septembre.

Nos partenaires