Où licencier un travailleur coûte-t-il le plus cher ?

29/05/15 à 12:27 - Mise à jour à 12:26

Source: Belga

Le cabinet d'avocats Laga a réalisé une comparaison internationale afin de savoir dans quel pays cela coûtait le plus cher de licencier un travailleur. La Belgique figure dans le haut de ce classement.

Où licencier un travailleur coûte-t-il le plus cher ?

/ © istock

La Belgique est le troisième pays d'Europe, derrière l'Italie et la Suède, dans lequel licencier un travailleur coûte le plus cher à l'employeur, ressort-il d'une comparaison internationale de 31 pays réalisée par le cabinet d'avocats Laga.

Si la Belgique est le septième pays le plus cher en cas de licenciement sans raison objective, notre pays se trouve au deuxième rang, derrière l'Italie, si l'employé est licencié sur la base d'une raison objective (individuelle ou économique).

"En Belgique, le licenciement d'un employé reste coûteux. À cet égard, la nouvelle loi visant à harmoniser le statut des employés et des ouvriers est une occasion manquée de renforcer l'attrait du pays aux yeux des employeurs, principalement parce que les règles anciennes demeurent largement applicables aux contrats de travail conclus avant le 1er janvier 2014, et également parce que, pour l'application des règles nouvelles, l'ancienneté acquise avant 2014 n'est pas prise en considération", relève Nicolaas Vermandel, associé chez Laga.

En outre, en Belgique, les indemnités de licenciement sont calculées sur l'ensemble de la rémunération, alors que dans d'autres pays, le salaire variable ou les avantages en nature en sont exclus. Enfin, dans notre pays, aucun plafond ne limite la durée du préavis ni les cotisations de sécurité sociale, souligne-t-il.

La Belgique se distingue également, avec la Finlande, la Suisse, le Royaume-Uni, le Danemark et le Luxembourg, par le fait que l'employeur y détient un droit ou un pouvoir de licenciement absolu: les tribunaux ne peuvent aller à l'encontre de sa décision et réintégrer l'employé licencié. Dans la plupart des pays, les motifs légaux qui permettent à un employeur de licencier un employé sont en effet limités et assortis de formalités strictes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires