Offensive de la N-VA contre les prépensions et le chômage

10/01/18 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Belga

La N-VA veut obtenir la suppression des prépensions afin que les offres d'emploi qui restent vacantes puissent trouver acquéreur, écrit mercredi le Laatste Nieuws. Les nationalistes remettent également sur la table leur proposition visant à limiter dans le temps les allocations de chômage.

Offensive de la N-VA contre les prépensions et le chômage

© Belga

En Flandre, il n'y a jamais eu autant d'offres d'emploi mais un tiers d'entre elles restent vacantes. Fort de ce constat, la N-VA formule une série de propositions. Pour le député flamand Axel Ronse, l'office flamand de l'emploi VDAB fait ce qu'il faut pour activer les demandeurs d'emploi mais les mesures fédérales telles que le chômage avec complément d'entreprise, anciennement 'prépensions', constituent un frein à cette dynamique. "Il relève quasiment de la perversité de considérer que le VDAB doit convaincre des gens de retrouver le chemin du travail si c'est pour gagner à peine plus que le statut offert par le fédéral", estime-t-il.

Son collègue du fédéral, le député Wouter Raskin a pour sa part décidé de revenir à la charge avec sa proposition de limitation dans le temps des allocations de chômage. Depuis la formation du gouvernement, cette proposition était restée au frigo en raison du blocage du CD&V et du MR. "Peut-être qu'entre-temps, les esprits ont mûri", souffle le député N-VA.

Au MR, on n'entend cependant pas aller au-delà des réformes déjà réalisées conformément à l'accord de gouvernement. "Nous avons déjà bien durci les conditions d'accès au chômage avec complément d'entreprise, qui sont de 62 ans depuis le vote de la réforme en 2015. Il s'agit d'un dispositif qui est appelé à s'éteindre progressivement dans le temps", selon le porte-parole du parti joint par l'agence BELGA. Quant à limitation dans le temps des allocations de chômage, elle ne figure pas dans l'accord de gouvernement. "Il convient de réfléchir à des solutions structurelles sur le chômage de longue durée et le retour à l'emploi. Mais ce ne sera plus pour cette législature", a-t-il précisé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires