Nouvelle liste de projets pour attirer l'investissement à Cuba

04/11/15 à 13:23 - Mise à jour à 13:22

Source: Afp

Les autorités cubaines ont présenté mardi une liste actualisée des projets destinés à attirer l'investissement étranger sur l'île, à hauteur de 8,1 milliards de dollars.

Nouvelle liste de projets pour attirer l'investissement à Cuba

/ © Reuters

Cette nouvelle liste, qui met à jour le "portefeuille d'affaires" publié voici un an, présente un total de 326 projets dans divers secteurs tels que le tourisme (94), l'exploration pétrolière (86) et l'agro-alimentaire (40), ont rapporté les médias cubains.

Vingt projets concernent la Zone spéciale de développement du méga-port de Mariel (35 km à l'ouest de La Havane), qui offre aux entreprises étrangères des conditions fiscales avantageuses.

En présentant cette liste, le ministre cubain du Commerce extérieur Rodrigo Malmierca a mentionné comme principales nouveautés des projets concernant des infrastructures destinées au tourisme médical ou le commerce de gros, quasiment inexistant sur l'île communiste.

Dans le domaine des transports, M. Malmierca a mentionné un plan de construction d'installations pour accueillir des bateaux, notamment des navires de croisière, dans les principaux ports du pays.

"Nous présentons ces opportunités à tous sur un niveau d'égalité. Personne ne sera soumis à des conditions particulières. Notre seule condition est de travailler avec des entreprises sérieuses, ne pas le faire fut une de nos erreurs dans le passé", a expliqué M. Malmierca, cité par les médias locaux en marge de la Foire internationale de la Havane (Fihav).

Le montant total de l'investissement espéré est de 8,173 milliards de dollars, contre 8,7 en 2014.

A ce jour, une quarantaine des 246 projets présentés l'année dernière ont abouti à des contrats ou sont en négociations avancées, a indiqué l'agence cubaine AIN sans fournir plus de détails.

Les autorités cubaines n'ont pas indiqué si elles comptaient atteindre cette année les 2,5 milliards de dollars d'investissements étrangers (2,3 milliards d'euros) selon elles nécessaires chaque année pour stimuler la croissance du pays et soutenir l'"actualisation" de son modèle économique lancée par le président Raul Castro.

Selon les chiffres officiels cubains, l'île entretient des relations commerciales avec plus de 75 pays et ses échanges commerciaux ont triplé lors de la dernière décennie malgré l'embargo américain.

L'économie cubaine a crû ces dix dernières années en moyenne de 4,9% par an (1,3 % en 2014, 4% prévus en 2015).

En savoir plus sur:

Nos partenaires