"Nous n'avons pas besoin d'une refondation de l'euro !"

03/02/11 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Source: Trends-Tendances

Aux yeux d'Angela Merkel, "nous n'avons pas une crise de l'euro. Ce que nous avons, c'est une crise de l'endettement dans certains Etats et dans d'autres, un problème de compétitivité".

"Nous n'avons pas besoin d'une refondation de l'euro !"

© Reuters

"Nous n'avons pas une crise de l'euro : ce que nous avons, c'est une crise de l'endettement dans certains Etats et dans d'autres, un problème de compétitivité, a souligné Angela Merkel dans une interview à la télévision espagnole diffusée jeudi. Nous n'avons pas besoin d'une refondation de l'euro mais de faire en sorte que l'euro soit plus compétitif et de maintenir le pacte de stabilité et de croissance européen à l'avenir."

La chancelière allemande a rejeté l'idée "d'euro-obligations" communes aux pays de la zone euro : "Je ne crois pas que les euro-obligations seraient la réponse correcte parce que cela supposerait que nous payons tous les mêmes taux d'intérêt pour la dette, et il ne serait pas clair qui fait le plus d'effort et qui en fait le moins. Nous avons eu parfois des discussions animées (entre partenaires européens) mais à présent, nous avons trouvé une voie commune, celle de la solidarité, de la stabilité et de la compétitivité."

Angela Merkel a assuré que l'Allemagne continuerait de se montrer "solidaire" avec ses partenaires de la zone euro, tout en insistant sur la nécessité de réformes pour gagner en compétitivité économique et en solidité des finances publiques. "Cela ne signifie pas que nous allons harmoniser tout", en particulier les impôts, mais "nous devons nous poser la question de comment nous rapprocher les uns des autres".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires