"Non, le bio n'est pas à la traîne en Wallonie"

23/05/18 à 15:12 - Mise à jour à 16:11

Source: Belga

La Wallonie n'est pas à la traîne en matière d'agriculture biologique et figure même dans le peloton de tête européen, ont souligné mercredi l'ASBL Biowallonie, le cabinet du ministre wallon de l'Agriculture et l'Apaq-W (Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité), à l'occasion de la présentation d'un état des lieux de la filière.

"Non, le bio n'est pas à la traîne en Wallonie"

© Getty Images/iStockphoto

En Belgique, l'agriculture biologique représentait, en 2016, 5,8% de la surface agricole utile (SAU), ce qui est inférieur à la moyenne de l'Union européenne (6,7%) et relativement éloigné de ce que ce type d'agriculture sans pesticides représente en Autriche (21,3%), en Suède (18,3%), en Italie (14%) ou en Espagne (8,5%).

Mais la moyenne belge est tirée vers le bas par la faible présence du bio en Flandre. En Wallonie, l'agriculture biologique représentait en effet 9,7% de la SAU en 2016, ce qui la plaçait en réalité en neuvième position et au-dessus de la moyenne européenne.

Les chiffres, pour 2017 cette fois, montrent qu'avec 76.072 ha de superficie agricole bio (+6,7% par rapport à 2016), la Wallonie pèse à elle seule plus de 91% de la surface agricole bio belge. En outre, plus de trois quarts des fermes bio en Belgique sont situées au sud du pays (1.625 fermes, +8,8% sur un total de 2.093). Et la part du marché du bio est plus élevée en Wallonie (4,2%) que pour l'ensemble de la Belgique (3,4%).

"Un hectare agricole sur 10 est bio et une ferme sur huit est sous contrôle bio en Wallonie, ce qui montre qu'on a passé un cap", souligne Biowallonie, ASBL en charge de l'encadrement de la filière bio au sud du pays.

La Semaine bio placée cette année sous le thème de la transparence

La 14e édition de la Semaine bio, qui vise à mettre en avant cette filière de production agricole sans pesticides, engrais chimiques ni OGM, aura lieu du 2 au 10 juin en Wallonie et à Bruxelles sous le thème "Le bio, notre passion en toute transparence", a annoncé mercredi l'Agence wallonne pour la promotion d'une agriculture de qualité (Apaq-W).

Cette semaine bio se déclinera autour d'un total de 208 activités qui seront autant d'opportunités de rencontres entre la filière bio et le consommateur.

Huit témoins-ambassadeurs, soit quatre femmes et quatre hommes issus du monde agricole, de la transformation, du commerce et de l'horeca ont été sélectionnés pour cette 14e édition dont le coup d'envoi sera donné à Namur, place d'Armes, les 2 et 3 juin, avec l'organisation d'un marché bio.

Cette semaine s'accompagne encore d'un site internet dédié, de divers concours et de la publication d'un fascicule de recettes bio à petits prix.

Le choix du thème de la transparence "répond à une volonté de mettre en avant la fiabilité du secteur", lequel est soumis à des contrôles stricts opérés par des certificateurs externes, explique Philippe Mattart, directeur général de l'Apaq-W. Si ce thème a été choisi antérieurement à l'éclatement de l'affaire de l'abattoir Veviba, sa pertinence n'en est que renforcée après les scandales sanitaires survenus ces derniers mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires