Négocier un accord commercial UE-Australie est "un signal politique fort"

18/06/18 à 07:57 - Mise à jour à 07:57

Source: Belga

En lançant formellement les négociations commerciales entre l'UE et l'Australie à Canberra lundi, la commissaire européenne chargée du Commerce, Cecilia Malmström, a estimé avoir envoyé "un signal politique très fort" dans un contexte d'escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires traditionnels.

Négocier un accord commercial UE-Australie est "un signal politique fort"

Cecilia Malmstrom © Belga

La commissaire Malmström était dans la capitale australienne pour donner le coup d'envoi formel aux négociations pour un accord de libre-échange entre l'UE et l'Australie.

Lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre Malcom Turnbull et son ministre du Commerce Steven Ciobo, la commissaire européenne a souligné qu'il s'agissait d'un "message très direct" envoyé au reste du monde par l'Australie et l'UE "qui ont toujours été des défenseurs du système international, du commerce multilatéral et des règles globales".

"Nous envoyons le signal que le commerce est une bonne chose", a déclaré Mme Malmström, interrogée sur les circonstances commerciales actuelles, dégradées depuis l'introduction de droits de douane par les Etats-Unis sur l'acier visant entre autres l'UE, et dans une moindre mesure l'Australie.

La commissaire a par ailleurs salué le processus de ratification en cours du partenariat transpacifique (TPP) dont l'Australie fait partie avec une dizaine d'autres pays, mais duquel Washington s'est retiré.

"Nous discutons d'un accord de libre-échange avec l'Australie depuis longtemps, il ne faut donc pas y voir une réponse européenne (au TPP, ndlr), mais bien entendu nos entreprises sont encore plus intéressées d'avoir la possibilité d'agir dans cette région", a commenté Mme Malmström.

L'UE est le second partenaire commercial de l'Australie. En 2017, les échanges commerciaux bilatéraux annuels représentaient un montant de plus de 47,7 milliards d'euros, avec une balance commerciale excédentaire de plus de 21 milliards en faveur de l'UE.

La commissaire a tenu à souligner que l'Australie et l'Europe partagent une "histoire commerciale qui s'étend sur plus de 100 ans" et que leurs liens culturels sont profondément ancrés, comme en atteste "la récente participation de l'Australie à l'Eurovision", a-t-elle ajouté avec une pointe d'humour.

Nos partenaires