"Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !"

09/02/11 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

Source: Trends-Tendances

300 personnes ont réclamé, devant le ministère des Finances à Bruxelles, une meilleure répartition de la pression fiscale. Leur mot d'ordre : "Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !" Attention, cependant : à leurs yeux, il ne s'agit pas de taxer plus mais de taxer autrement.

"Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !"

Environ 300 personnes ont manifesté mercredi devant le ministère des Finances, à Bruxelles, pour exiger une meilleure répartition de la pression fiscale. Selon eux, l'impôt est injustement perçu en Belgique et est source de précarité car il favorise les grosses fortunes et sociétés au détriment des bas et moyens revenus.

"L'austérité n'est pas une fatalité et des alternatives existent" est le message qu'ils veulent transmettre aux politiques avant l'élaboration du budget 2011.

Les manifestants répondaient à l'appel lancé par le Réseau pour la justice fiscale (RJF) et son pendant flamand du Financieel Actie Netwerk (FAN), regroupant une soixantaine d'organisations et mouvements associatifs, syndicats et ONG.

Pour le RJF, les citoyens n'ont pas à payer la crise deux fois et ne doivent pas supporter le poids des 25 milliards euros d'économie que le gouvernement devrait faire d'ici 2015 pour retrouver l'équilibre budgétaire.

Il propose donc six mesures alternatives :

- l'instauration d'un impôt progressif sur les grosses fortunes (8 milliards) ;

- la levée du secret bancaire afin de luter contre la fraude fiscale (10 milliards) ;

- la limitation des intérêts notionnels (3 milliards) ;

- l'instauration d'une taxe sur les profits exagérés d'Electrabel (2 milliards) ;

- l'instauration d'une taxe sur les plus-values (1 milliard) ;

- la perception des arriérés d'impôts (1 milliard).

"Il ne s'agit pas de taxer plus mais de taxer autrement", a précisé le RJF, qui a lancé mercredi une pétition résumant les exigences de sa campagne "Ne laissez pas échapper les grosses fortunes !" et disponible sur le site Lesgrossesfortunes.be.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires