"N'ayons pas peur des mots : c'est un accord historique !"

22/09/10 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Trends-Tendances

Les eurodéputés ont entériné un compromis encadrant les pouvoirs d'un Conseil du risque systémique, chargé de détecter les crises à un stade précoce, et de trois nouvelles Autorités (banques, marchés, assurances). Didier Reynders, notre ministre des Finances, affiche sa satisfaction.

"N'ayons pas peur des mots : c'est un accord historique !"

© Reuters

Le Parlement européen a approuvé définitivement, mercredi, la mise en place d'un nouveau réseau de supervision financière en Europe. Au nom de la présidence belge de l'Union, Didier Reynders, notre ministre des Finances, a qualifié la décision d'"historique".

Les eurodéputés ont entériné un compromis encadrant les pouvoirs d'un Conseil du risque systémique, chargé de détecter les crises à un stade précoce, et de trois nouvelles Autorités (banques, marchés, assurances). Ils avaient auparavant négocié avec les Etats membres et obtenu de renforcer quelque peu les pouvoirs des organes européens face aux superviseurs nationaux.

Quelques mois après des décisions semblables aux Etats-Unis, "le Parlement européen apporte la preuve que l'Union européenne n'est pas en reste et qu'elle est un leader dans les réformes financières décidées dans le cadre du G20", a apprécié Didier Reynders.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires