Moody's : André Antoine, en tout cas, ne s'en plaint pas...

16/12/10 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Source: Trends-Tendances

L'Espagne a dû emprunter à des taux plus élevés que jamais, "grâce" à Moody's. En Belgique, la Communauté française et la Wallonie n'ont pas trop à se plaindre de l'agence de notation, qui maintient sa vision "stable" du sud du pays.

Moody's : André Antoine, en tout cas, ne s'en plaint pas...

© Belga

André Antoine, ministre du Budget de la Communauté française, a annoncé jeudi que l'agence de notation Moody's a confirmé la note de crédit à court terme "P-1" de la Communauté française, soit la meilleure notation, et la note de crédit à long terme "Aa1", deuxième meilleure notation. Les perspectives de l'agence à l'égard de la Communauté française sont ainsi maintenues à "stables".

Rappelant que Moody's a publié le 22 novembre une credit analysis sur la Wallonie confirmant ses notations à court terme "P-1" et à long terme "Aa2", il ajoute que les perspectives de l'agence à l'égard de la Wallonie sont elles aussi inchangées et restent à "stables".

Selon lui, Moody's identifie essentiellement deux facteurs qui pourraient entraîner une dégradation de ces notations : le non-respect de la trajectoire budgétaire et un éventuel changement significatif du cadre institutionnel sans compensation adéquates. Ce dernier point influence plus fortement la notation de la Communauté française, ses recettes étant, plus que celles de la Wallonie, liées aux transferts issus du fédéral.

André Antoine souligne que le respect de la trajectoire budgétaire fait partie de ses priorités. Il rappelle qu'il s'est engagé, auprès des autres entités et de l'Etat fédéral, à restaurer en 2015 l'équilibre budgétaire des deux entités et, avec eux, de ramener le déficit de la Belgique au seuil des - 3 % du PIB dès 2012.

Le budget 2011 de la Communauté, adopté mercredi par le Parlement, prévoit 222 millions supplémentaires pour accélérer encore le désendettement et renforcer la trajectoire de retour à l'équilibre en 2015, souligne encore le ministre.

L'agence Moody's rend annuellement une credit opinion, soit un rapport annuel sur la Wallonie et la Communauté française, précise encore André Antoine. Une credit analysis est une étude plus détaillée qu'une credit opinion. Les perspectives sont une indication de l'évolution attendue des notations et peuvent être "positives ", "stables" ou "négatives". Moody's est la seule agence de notation à couvrir la Communauté française et la Wallonie, conclut le communiqué du ministre.

Standard & Poor's menace la notation de la Flandre

De l'autre côté de la frontière linguistique, l'inquiétude est plutôt de rigueur. Standard & Poor's envisage en effet d'abaisser la notation de la Flandre, a annoncé l'agence de notation mercredi, au lendemain d'un avertissement adressé à la Belgique.

Selon S&P, il est logique de réserver automatiquement le même sort à la Flandre, la Région partageant avec la Belgique la même notation, à savoir "AA+".

Les perspectives pour la Belgique avaient été requalifiées mardi de "stables" à "négatives" en raison de l'instabilité politique persistante. Sans la formation d'un gouvernement dans les six mois, la notation du pays pourrait être abaissée, a averti S&P, ce qui se ressentira sur les conditions d'emprunt de l'Etat belge.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires