Moins de chômeurs, plus d'invalides: les vases communicants de la sécu

11/04/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:37
Du Trends-Tendances du 06/04/17

En 2017, pour la première fois, la sécurité sociale devrait dépenser plus en indemnités de maladie et d'invalidité qu'en allocations de chômage. D'où le plan de Maggie De Block pour ramener ces malades vers l'emploi...

Les courbes évoluaient dans un sens contraire et, un jour ou l'autre, elles devaient finir par se croiser. Ce sera pour cette année 2017. Les budgets de la sécurité sociale prévoient pour la première fois de dépenser davantage pour le paiement des indemnités de maladie ou d'invalidité que pour les allocations de chômage. Une évolution potentiel-lement ravageuse pour les finances publiques. " D'un point de vue budgétaire, le jeu de vases communicants des réformes des pensions, des prépensions et du chômage a un impact trois fois plus grand sur les indemnités de maladie et d'invalidité que sur les CPAS et les revenus d'insertion ", explique François Perl, le directeur général du service Indemnités de l'Inami. Il précise toutefois que le phénomène belge n'a rien d'exceptionnel. Dans la plupart des pays de l'OCDE, le coût des indemnités de maladie dépasse celui des allocations de chômage. Mais ailleurs, le droit au chômage est limité dans le temps.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires