Mohammed VI affirme que son compte HSBC respecte la réglementation marocaine

18/02/15 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

Source: Belga

Le roi du Maroc Mohammed VI affirme dans une lettre au Monde publiée mercredi que son compte HSBC en Suisse, révélé la semaine dernière par le quotidien français, a été ouvert "dans le strict respect de la réglementation" en vigueur dans le royaume.

Mohammed VI affirme que son compte HSBC respecte la réglementation marocaine

© REUTERS

"Les sommes qui seraient détenues par Sa Majesté le Roi sur le compte HSBC visé par votre article y ont été transférées en transparence totale vis-à-vis des autorités monétaires marocaines, avec l'accord formel et préalable de l'Office des changes, comme l'exige la réglementation applicable au Maroc", affirme le roi dans son courrier. "Cette ouverture de compte a donc été réalisée dans le strict respect de la réglementation fiscale et juridique en vigueur", ajoute-t-il.

Dans son édition du 10 février, le quotidien français avait publié un article intitulé "Mohammed VI, client n°5090190103" affirmant que le roi avait ouvert un compte HSBC à Genève en 2006 avec son secrétaire particulier, Mounir Majidi, alors qu'il est en principe illégal pour des Marocains résidant au Maroc de détenir un compte bancaire à l'étranger, sauf dérogation exceptionnelle accordée par l'office des changes.

Le quotidien soulignait en outre que l'identité royale se réfugiait derrière un code interne. Entre l'automne 2006 et le 31 mars 2007, période couverte par des listings que le journal a pu consulter, le montant maximal enregistré sur ce compte était de 7,9 millions d'euros, précisait Le Monde.

Dans son courrier, Mohammed VI affirme en outre que "n'étant en aucune sorte résident fiscal français, l'on comprend mal dans quelles conditions ce dernier se retrouve visé parmi les chefs d'Etat au sein du 'gotha des évadés fiscaux français'", en référence au titre de une du numéro du Monde qui consacrait plusieurs pages aux comptes secrets de HSBC en Suisse.

La filiale suisse de la banque britannique est au centre des révélations de Swissleaks, un vaste scandale de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, publiées la semaine dernière par un consortium de journaux étrangers piloté par le journal Le Monde. Ces journaux ont étudié pendant des mois les données volées en 2007 par un ex-informaticien de HSBC, Hervé Falciani, qui leur avaient été transmises par un informateur sur une clé USB.

Ces données ont révélé qu'entre novembre 2006 et mars 2007, des milliards de dollars appartenant à plus de 100.000 clients et 20.000 personnes morales ont transité sur les comptes de la banque en Suisse, dissimulés derrière des sociétés écran ou des structures offshore.

En savoir plus sur:

Nos partenaires