Mesures anticrise: les entreprises ne se ruent pas

12/02/10 à 08:49 - Mise à jour à 08:49

Source: Trends-Tendances

Un peu plus de 1.000 entreprises ont fait appel aux mesures mises en place dans le cadre du plan anticrise de la ministre de l'Emploi, et les budgets prévus n'ont été utilisés qu'à 15 %, selon un rapport interne de l'Onem qu'analyse vendredi La Libre Belgique.

Mesures anticrise: les entreprises ne se ruent pas

© Belga

Ce rapport sur la crise, qui souligne aussi que le chômage a augmenté de 7,5 % en Belgique l'an dernier, permet d'établir que les personnes les plus touchées sont les hommes, les Flamands et les jeunes de moins de 25 ans.

Dans sa note datée du 4 février, l'Onem fait le bilan de deux mesures anticrise après leurs six premiers mois d'existence. L'organisme constate que 1.000 entreprises ont demandé à bénéficier du chômage économique pour les employés, 253 du crédit-temps de crise et 380 des deux mesures.

Le rapport indique encore que l'Onem a octroyé 11.345 allocations pour crédit-temps de crise entre juillet et décembre, pour un coût de 2,2 millions d'euros, alors que 18,25 millions d'euros avaient été inscrits au budget initial, précise le quotidien.

Pour le chômage économique des employés, l'Onem a effectué 28.965 paiements de juillet à décembre, soit 4.825 par mois en moyenne - et beaucoup moins que les 210.000 paiements en moyenne par mois pour les ouvriers. Cette mesure a coûté à l'Onem 9,39 millions, soit beaucoup moins que les 75,5 millions prévus.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires