Merkel: "Si les responsables grecs en ont la volonté, un accord reste possible"

18/06/15 à 11:30 - Mise à jour à 11:36

Source: Belga

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite "persuadée" ce jeudi matin qu'un accord entre la Grèce et ses créanciers était "encore possible".

Merkel: "Si les responsables grecs en ont la volonté, un accord reste possible"

Alexis Tsipras et Angela Merkel © AFP

"Je reste persuadée que quand on veut, on peut", a déclaré Mme Merkel dans une allocution devant les députés allemands du Bundestag, et "si les responsables grecs ont cette volonté, un accord reste possible entre la Grèce et les trois institutions".

Athènes d'un côté, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque centrale européenne (BCE) et la Commission européenne de l'autre négocient depuis des mois sur un renflouement de la Grèce au bord du défaut de paiement.

Mais pour ce faire, celle-ci doit "s'atteler de manière décidée" aux réformes structurelles promises à ses partenaires, a dit Mme Merkel, affirmant que le pays avait "sans cesse repoussé" ces dernières années d'importantes réformes de son économie, notamment de son marché du travail.

"Cela n'a pas changé: les efforts de l'Allemagne sont concentrés sur le maintien de la Grèce dans la zone euro", a répété la chancelière, à la manoeuvre ces dernières semaines en multipliant les entretiens téléphoniques et les rencontres avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

La Grèce aux abois, toute proche d'un défaut de paiement, tente d'obtenir une aide financière avant la fin du mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires